Taurnada Editions

Chronique de « Urbex Sed Lex » de Christian Guillerme

Titre :Urbex Sed Lex

Auteur : Christian Guillerme

Éditeur Taurnada

Genre : thriller

Format : Broché – Papier, 230 pages – 9,99 € ; Numérique, 5,99 € 

ISBN : 9782372580700

Sortie : le 18 juin 2020

Lire un extrait

Résumé 

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !

Mon avis

Pour commencer, je tiens à remercier Joël des Editions Taurnada pour ce service presse. Comment résister à l’appel d’un thriller de cette maison d’édition ? Personnellement, je n’y arrive pas ! J’y découvre à chaque fois des auteurs de grande qualité et des romans qui me font froid dans le dos. Urbex Sed Lex n’a pas échappé à la règle… Il s’agit du second roman de Christian Guillerme et j’ai tout de suite accroché à la quatrième de couverture qui proposait un univers que je ne connaissais pas : l’exploration urbaine. 

Fabien, Carine, Théo et Cloé sont amateurs d’exploration urbaine. Ils tiennent d’ailleurs un site dédié à leur passion, « Urban Sed Lex », où ils postent des photos de leurs explorations, le plus souvent nocturnes. Par le biais de leur site, ils reçoivent un étrange mail : on leur propose un urbex (contraction d’exploration urbaine) dans le Sanatorium de Dreux pendant une nuit contre la somme de 32 000 euros. Une somme alléchante qui fait pourtant hésiter les quatre amis, mais l’appel du challenge et de l’argent finit par les persuader. Le samedi soir suivant, ils partent donc bien équipés pour le bâtiment désaffecté afin de remplir leur mission. Ils doivent trouver des indices et reconstituer un mot afin de valider le challenge et gagner l’argent. Une nuit, qui, tout compte fait, ne sera pas si facile que cela…

Dès le prologue, on plonge dans une atmosphère oppressante. Une course effrénée, des sentiments confus, qui nous laissent perplexes sur l’identité et les causes de la peur ressentie. Puis, on entre ensuite dans le quotidien de notre quatre amis, deux couples d’amis unis par une même passion : l’exploration urbaine. Kézako ? « Cette activité (…) consistait à visiter des lieux construits par l’homme, et abandonnés pour raisons financières. Ils étaient le plus souvent interdits au public et difficiles d’accès ». Pour eux, hors de question de dénaturer les lieux, ils ne sont pas de ceux qui taguent, ils prennent des photos et les postent sur leur site pour faire découvrir les endroits sans les révéler. Deux couples qu’on apprend à connaître dans leurs soirées, leurs discussions, leurs vies de couple. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce roman. L’auteur nous convie dans leur intimité avant de rentrer dans une partie plus noire. On s’attache à ces deux couples, à leurs caractères très différents. Fabien, c’est le plus sérieux, celui qui réfléchit, organise. Avec Carine, ils sont passionnés de cinéma. Théo, au contraire, c’est le boute-en-train, il ne réussit pas à garder son sérieux. C’est un grand fan de sport. 

Urbex Sed Lex, des mots qui m’ont questionnée… Bien sûr, ma curiosité m’a poussée à la recherche avant de commencer ma lecture (avant de me rendre compte que l’explication était bien sûr dans le livre…). Elle s’inspire de l’adage « Dura lex, sed lex« , « la loi est dure, mais c’est la loi ». Ils l’ont adapté pour en faire un cri de guerre. On découvre donc l’exploration urbaine, l’urbex, des renseignements sur cette pratique, des termes utilisés. Ce thème est peu abordé dans les romans (voir pas du tout) et pourtant, il donne nombre de possibilités. L’auteur a fait un travail de recherches approfondi sur l’activité, mais aussi sur les lieux. Le sanatorium de Dreux existe réellement et il l’a utilisé à bon escient puisqu’il s’agit d’un lieu d’urbex.

Quand la soirée débute, on retient notre souffle. Petit à petit, on comprend l’enjeu et on a presque envie de hurler à nos nouveaux amis de faire demi-tour… trop tard… On tourne les pages avec impatience, la plume est addictive, les mots saisissants. Tout est tellement réaliste, on a des frissons qui nous parcourent. Les chapitres sont courts, le rythme soutenu, le suspense est haletant. Le final est à la hauteur du reste du roman… Époustouflant ! 

Un thriller à découvrir de toute urgence, n’hésitez pas à partir à la visite du Sanatorium de Dreux avec nos urbexers. Mais attention ! Vous n’en sortirez pas indemnes… 

Citation 

Les urbexers ressentaient une peur indicible, un état de frayeur qu’ils pensaient ne jamais pouvoir atteindre. Ils se retrouvaient projetés dans un film d’horreur ou dans un escape game grandeur nature, mais en infiniment plus effrayant. L’environnement leur sautait au visage à chaque détour de couloir, de cloison, de cage d’escalier… Tous les graffitis leur donnaient l’impression, avec la vitesse, de vouloir les mordre dans un kaléidoscope de couleurs démentes et baveuses.

L’auteur

Né à Clichy-la-Garenne, Christian Guillerme, ancien musicien de studio et bassiste de groupes de rock, vit en Seine-et-Marne. Il exerce aujourd’hui dans le monde du digital au sein d’une grande entreprise.
Son premier livre, La corde de Mi (éd. Art En Mots), a rencontré un franc succès. Urbex Sed Lex, son second roman, très visuel et haletant, s’inscrit d’emblée dans la pure tradition des thrillers mettant en scène des personnages ordinaires confrontés à quelque chose de terrifiant qui les dépasse.

Pour suivre Taurnada Editions

Page Facebook : https://www.facebook.com/taurnada/

Site : https://www.taurnada.fr/

Instagram : https://www.instagram.com/taurnada/

Twitter : https://twitter.com/Taurnada

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :