Archipel Editions

Chronique de « Les yeux des ténèbres » de Dean Koontz

Titre : Les yeux des ténèbres

Auteur : Dean Koontz

Éditeur : Editions de l’Archipel

Genre : Thriller/science-fiction

Collection suspense 

Format  Broché, 272 pages, 20 € (à partir du 28 mai 2020)  ; Numérique, 9,99 € (déjà disponible)

Sortie : le 9 avril 2020 en numérique et le 28 mai 2020 en format papier

lire un extrait 

Résumé 

roman traduit de l’américain par Jacqueline Lenclud

Danny, 10 ans, est mort dans un effroyable accident. Et Tina, sa mère, n’a jamais pu identifier son corps.
Un an plus tard, des signes prouvent pourtant à Tina que son fils est toujours en vie. Dès lors, elle n’a qu’une obsession : le retrouver et découvrir la vérité.
Mais elle dérange et les services secrets tentent de l’assassiner. Qu’ont-ils à cacher ? Et si Danny était celui par qui la fin de l’humanité pouvait arriver ?

Mon avis

Merci à Archipel et à NetGalley pour ce service presse. Dans les années 80, Dean Koontz imagination l’apparition dans la ville de Wuhan d’un virus à même de tuer en se propageant dans le monde entier par simple voie respiratoire… Son nom : Wuhan-400. En pleine période de confinement, on est vite intrigué par cet ouvrage qui sonne comme une sombre prophétie. Seulement, si on se laisse emporter par la publicité faite autour de ce thriller, on risque de passer à côté de l’histoire car non seulement il n’en ai fait mention que brièvement, mais, en plus, il faut attendre la toute fin du roman.

Tina a perdu son fils Dany âgé de 10 ans dans un terrible accident. Elle n’a jamais pu voir le corps, trop abîmé et a dû faire son deuil sans pouvoir lui dire au revoir. Un an plus tard, Tina remonte doucement la pente, elle est en pleine réussite professionnelle, elle monte un spectacle à Las Vegas. En revanche, elle fait d’horribles cauchemars et quand elle se réveille des phénomènes surnaturels font apparaître à plusieurs reprises ces quelques mots : « PAS MORT ». Tina finit par se persuader que son fils est vivant et décide de le retrouver. Accompagné d’un bel avocat rencontré sur son lieu de travail, elle va tenter de découvrir la vérité.

L’histoire se déroule sur 4 jours, le début du roman traîne un peu en longueur. On fait la connaissance de Tina, de son environnement, on parle de sa réussite, de ses relations avec les autres, de ses cauchemars. Les phénomènes surnaturels nous ramènent un peu à la série X-files, des meubles qui se déplacent, des températures qui chutent, des choses inexplicables. Peu à peu, l’ambiance se rafraîchit, les descriptions font froid dans le dos. Le suspense devient plus intense dès lors que Tina est menacée. Elle est soutenue par le bel avocat, il l’accompagne, tente de démêler ce qui pourrait ressembler à un complot.

L’histoire n’est pas vraiment originale, les personnages sont convenus, mais l’auteur arrive à nous tenir en haleine jusqu’au bout du roman. On se laisse emporter par le suspense, on a envie de comprendre les théories proposées et surtout on veut savoir si oui ou non le petit garçon est bien vivant. En 4 jours, on a une multitude d’ingrédients : suspense, rebondissements, romance… ça donne le tournis !

Finalement, ce roman se lit avec plaisir, on s’interroge forcément sur cette prédiction étrange faite par l’auteur (mais mineure dans le roman), mais ce thriller n’est pas le meilleur livre de Dean Koontz, loin s’en faut !

A savoir 

Dans ce thriller paru en 1991, Dean Koontz imaginait, avec un incroyable sens de la prémonition, l’apparition, dans la ville chinoise de Wuhan, d’un virus à même de tuer en se propageant dans le monde entier par simple voie respiratoire… Son nom : le Wuhan-400.

Le roman prévoyait même la période où l’épidémie se propagerait : vers l’an 2020.

Les symptômes de ce micro-organisme viral, issus de l’arme biologique nommée Wuhan-400, ressemblent à s’y méprendre à ceux du coronavirus Covid-19– : vertiges, fièvres, courbatures, nausées…

Dans le monde entier, journalistes et bloggeurs ont relevé cette série incroyable de coïncidences avec l’épidémie actuelle qui a déjà affecté plus de 100 000 personnes et tué 4000 d’entre elles.

Épuisé depuis vingt ans, ce roman prémonitoire est réédité aux éditions de l’Archipel, éditeur de Dean Koontz. Vendu depuis sa parution, ce suspense aujourd’hui prophétique s’est vendu à 3 millions d’exemplaires dans le monde. Nul doute qu’il va sans aucun doute continuer à essaimer…

L’auteur 

Auteur de best-sellers souvent classés n°1 sur la liste des meilleures ventes du New York TimesDean Koontz, né en 1945 en Pennsylvanie, réside en Californie. Traduit dans près de quarante pays, il a vendu plus de 450 millions d’exemplaires de ses romans dans le monde. Les éditions de l’Archipel ont publié les deux premiers volets de sa nouvelle série, Dark Web (2018 ; Archipoche : 2019) et La Chambre des murmures (2019).

Pour suivre l’auteur 

Page Facebook : https://www.facebook.com/deankoontzofficial/

Site : https://www.deankoontz.com/

Instagram : https://www.instagram.com/deankoontzofficial/

Twitter : https://twitter.com/deankoontz

Pour suivre Archipel 

Site : https://www.editionsarchipel.com

Page Facebook :

– https://www.facebook.com/larchipel/

– https://www.facebook.com/archipelsuspense/

Instagram : https://www.instagram.com/editions_archipel/

Twitter : https://twitter.com/Ed_Archipel

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :