netgalley

Chronique de « A cache-cache » de M.J. Arlidge

Titre : A Cache-cache

Auteur : M.J. Arlidge

Éditeur : Les Escales 

Collection : Les Escales Noires

Genre : Policier

Format : Papier, 384 pages – 19,71 € ; numérique – 15,99 €

Sortie  le 13 février 2020

Résumé 

Victime d’un coup monté, Helen Grace est désormais seule face à elle-même.
Parviendra-t-elle à sortir vivante de la prison de Holloway ?
Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice d’Angleterre, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés des criminelles qu’elle a fait condamner, elle doit désormais survivre jusqu’au procès et prouver, d’une façon ou d’une autre, son innocence.
Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule voisine, cette situation étouffante se transforme en véritable cauchemar. Il lui faut à tout prix arrêter l’assassin… avant qu’elle ne soit sa prochaine victime

Mon avis

Un grand merci à NetGalley et Les Escales pour ce service presse. J’ai découvert l’auteur avec ce roman, pourtant A cache-cache est le 6ème volume d’une série policière consacrée aux enquêtes d’Helen Grace, officier de police dans la ville de Southampton dans le comté d’Hampshire. Il n’est pas utile de lire les autres opus pour comprendre celui-ci, ils se lisent tous indépendamment les uns des autres. 

Helen Grace est incarcérée à la prison pour femmes de Holloway. Ce commandant de police crie son innocence, mais tout semble l’accuser. Son procès aura lieu dans 2 mois et, Charlie, son amie et collègue, est bien décidée à prouver son innocence malgré l’opposition de sa hiérarchie. La vie en prison est difficile, encore plus quand on est une ancienne flic et qu’on est responsable d’un certain nombre d’arrestations. Quand un premier corps est retrouvé mutilé, l’instinct de policier d’Helen refait surface. Leah, la victime, a été retrouvée la bouche et les paupières cousues, ainsi que ses orifices génitaux remplis d’un liquide ressemblant à de la vaseline et bouchés. C’est le premier meurtre… d’autres vont suivre. Helen doit absolument trouver l’assassin.

Dès le début du roman, on se retrouve déjà en prison. Il nous faut dès lors comprendre les raisons de l’incarcération de ce commandant de police. Un début étonnant, mais finalement qui fonctionne très bien. On découvre l’histoire d’Helen petit à petit en suivant notamment l’enquête de son amie Charlie. De l’autre côté, l’auteur nous décrit les conditions de vie dans cette prison anglaise : humiliations, trafics divers et variés, gardiens sadiques, compatissants ou spectateurs, gangs avec leurs spécificités et leurs lois. Les femmes survivent comme elles peuvent.

Cette double enquête menée en intérieur comme en extérieur donne un rythme soutenu au roman. Les chapitres sont courts, alternent entre chacune des enquêtes, l’auteur laisse à chaque fin une dose de suspense. On a donc d’un côté une enquête visant à innocenter Helen et de l’autre Helen cherchant qui tue les détenus et pourquoi. L’auteur nous emmène sur différentes pistes, nous promène. Chacune de ses propositions semble toujours être la clé et on fonce… dans l’impasse. On va de rebondissements en rebondissements. La plume de l’auteur est agréable, on tourne les pages dans l’attente de connaître la suite. L’intrigue est bien ficelée.

Le seul bémol est la facilité qu’à Helen à se déplacer dans cette prison pourtant très sécurisée, incohérence certes expliquée par différents stratagèmes mis en place, mais qui reste pour autant assez étonnant. Pourtant, on oublie vite ce léger point négatif tant l’histoire est passionnante.

Ce roman vous fera passer un excellent moment, le suspense est haletant, l’intrigue bien ficelée. C’est d’ailleurs pour moi une belle découverte qui m’a donné envie de découvrir les autres romans de M.J. Arlidge.

Citation

Helen releva la tête, elle refusait de paraître vaincue, mais elle ne vit qu’une centaine de visages railleurs se réjouissant de son malheur. Si elle avait encore été officier des forces de l’ordre respecté, elle aurait réglé son compte à un individu comme Campbell vite fait bien fait. Mais elle était bien désormais impuissante. Ici, elle était la cible des moqueries, une bombe à retardement, un trophée à brandir pour quiconque aurait le courage d’attaquer. 

Elle avait tenu le coup jusque-là, mais combien de temps la chance lui sourirait-elle ? Elle était cernée de toute part par des femmes prêtes à lui trancher la gorge à la première occasion et les autorités pénitentiaires refusaient de considérer le risque qu’elle encourait. Elle n’avait nulle part où aller, nuller part où se cacher, et ne pouvait relâcher sa garde un instant. 

A Holloway, le danger guettait à chaque recoin. 

L’auteur

M.J. Arlidge travaille pour la télévision britannique depuis quinze ans. Il dirige également une maison de production indépendante, qui a permis à plusieurs séries policières de voir le jour. Après Am Stram Gram, Il court, il court, le furet, La Maison de poupée, Au feu, les pompiers et Oxygène, tous publiés aux Escales, À cache-cache est son sixième roman mettant en scène l’inspectrice Helen Grace. Il a, en outre, publié Derniers sacrements en 2019 aux Escales.

Pour suivre l’auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/MJArlidge/

Twitter : https://twitter.com/mjarlidge

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :