netgalley

Chronique de « Persona » de Maxime Girardeau

Titre : Persona – Je sais qui tu es 

Auteur : Maxime Girardeau

Éditeur : Fayard/Mazarine

Genre : thriller/policier

Format : Papier 432 pages 19 € Numérique 13,99 €

Sortie le 12 février 2020

Lire un extrait : https://www.liseuse-hachette.fr/file/132377?fullscreen=1&editeur=Fayard

Résumé 

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir …

Mon avis 

Maxime Girardeau signe ici son premier roman et autant dire qu’il a fait fort ! 

Un homme nu, atrocement mutilé, est retrouvé dans un bâtiment désaffecté à Paris. L’agresseur lui a également cloué un masque sur le visage, l’homme est vivant, mais il restera à tout jamais « enfermé » en lui-même. C’est Franck Sommerset, commissaire de la Crim’, qui est en charge de l’enquête. D’autres homicides, tout aussi horribles, vont avoir lieu, sur le même schéma. L’enquête va mener le commissaire et son équipe dans les milieux du numérique où Elga, employée chez Google, va leur apporter son aide…

Dès le début du roman, on est face à une agression assez extrême. Difficile d’imaginer les souffrances endurées par la victime qui, une fois mutilée, reste « enfermée » en elle-même sans possibilité de communiquer avec les autres. On entre dans les coulisses des grands du Numérique, des start-up : Google, Microsogft, mais aussi les réseaux sociaux. Elga, employée chez Google, nous raconte son milieu, nous fait découvrir l’envers du décor. Un peu par hasard, elle se retrouve à aider Sommerset, persuadée de pouvoir apporter des éléments que même la Crim’ ne peut obtenir si vite. 

Le début est un peu long, il faut faire connaissance avec tout ce petit monde, comprendre ce petit monde très particulier. Cela s’avère donc indispensable. Petit à petit, on est emporté dans l’action, les meurtres sont terribles, heureusement même dans l’horreur la plus absolue, l’auteur évite les détails trop macabres. Pourtant, on les imagine très bien, Maxime Girardeau écrit d’une plume acérée, son style est fluide, agréable, il dose parfaitement les choses. Le rythme est soutenu, les scènes alternent entre passé et présent. Au présent, on suit l’enquête et au passé, on assiste, après-coup, aux agressions de chaque victime. On se demande à chaque fois jusqu’où l’agresseur va aller, qui il est, les questions se multiplient au fur et à mesure de notre lecture. Persona est un polar bien construit, travaillé avec méthode, l’auteur nous surprend en permanence, semant le trouble dans nos esprits jusqu’à la fin. Une fin bluffante d’ailleurs !! 

L’auteur nous montre aussi au travers de ce roman l’impact des réseaux sociaux sur nos vies, la facilité avec laquelle on peut trouver des renseignements sur chacun de façon tout à fait légale, comment nos vies sont jetées en pâture sur la toile, on en ressort finalement quelque peu effrayé. 

On s’attache très vite au duo Franck Sommerset/Elga. Ce flic soixantenaire, paternaliste, a constitué une équipe un peu particulière, une équipe qu’il dirige d’une main de maître. Il a des méthodes très différentes de beaucoup de services, c’est aussi ce qui fait la particularité de sa relation avec Elga. Cette jeune femme rentre dans sa vie comme un ouragan, elle est pleine de fraîcheur, elle a envie d’aider. On se pose quand même des questions sur ses motivations parfois lors de l’enquête. On espère en tout cas pouvoir retrouver Franck Sommerset dans d’autres enquêtes ! 

Un roman à lire absolument si vous avez le cœur bien accroché… Un thriller bien ficelé, original, bien écrit, un auteur à découvrir !

Merci à NetGalley pour ce service presse. 

Citation

« La persona est ce que quelqu’un n’est pas en réalité, mais ce que lui-même et les autres personnes pensent qu’il est. »

« Depuis qu’il avait créé son unité spéciale, sa couveuse comme certains aimaient l’appeler. En s’appuyant sur une carrière riche de plusieurs succès retentissants, il avait demandé à pouvoir monter une équipe de A à Z, les mains libres de choisir qui il souhaitait. Cela avait été accepté, et hormis Laurence, son bras droit, il ne recrutait que des jeunes policiers aux compétences novatrices et aux caractères compatibles. »

L’auteur 

Né en 1980, Maxime Girardeau a travaillé pendant 12 ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d’une des fameuses multinationales rassemblées sous l’acronyme GAFAM. Maintenant, il se consacre à l’écriture de romans pour lesquels il utilise comme toile de fond ce qu’il a vécu et appris au sein de ses géants de la « Tech » mondiale. PERSONA, est son premier roman.
 

Pour suivre Maxime Girardeau  

Facebook : https://www.facebook.com/maximegirardeauauteur/

Instagram : https://www.instagram.com/maxgirardeau/

Twitter : https://twitter.com/Maxgirardeau

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :