Taurnada Editions

Chronique de « la cave aux poupées » de Magali Collet

Titre La Cave aux poupées

Auteur : Magali Collet

Éditeur Taurnada

Genre : thriller

Format : précommande Papier, 224 pages – 9,99 € ; Numérique, 5,99 € 

Sortie : le 19 mars 2020

Lire un extrait

Résumé 

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Mon avis

Manon vit seule « le » père, un pédophile violent, un être abject qui enlève des adolescentes pour les « monter ». Elle ne connaît de la vie que la maison, la télévision, la servitude, la violence. Elle est le jouet de cet homme et sa complice également. Elle doit laver, nourrir les prisonnières, les « poupées », pour les besoins de son père sans jamais leur parler et sans poser de questions. Mais, un prénom va ébranler ses convictions, y aurait-il encore un peu d’humanité chez Marion ?

La Cave aux poupées risque de choquer les âmes les plus sensibles. Il est poignant, sombre, vous glace les sangs. On entre rapidement dans la noirceur de l’histoire, Magali Collet écrit sans fioritures, elle nous plonge dans le quotidien de Manon et des jeunes filles enlevées. C’est Manon qui en est la narratrice. On a du mal à imaginer qu’elle puisse être adulte. Elle ne sait ni lire, ni écrire, ne connaît rien du monde extérieur, sa mère est décédée la laissant seule face au monstre. Sa vie se borne aux sévices subies. Pour elle, il s’agit d’une normalité, d’une forme d’amour même. Elle fait le ménage, s’occupe des prisonnières, du père, sert elle aussi d’objet sexuel sans jamais poser de questions. Victime ou bourreau ? On se pose souvent la question tout au long de ce roman, il faut comprendre la psychologie de la jeune femme pour se faire un avis. Les événements s’enchaînent, la situation évolue, on la voit s’ouvrir, apprendre. Mais, toute une vie de conditionnement peut-elle s’oublier ? 

Ce roman est dur, sans concession, les descriptions font froid dans le dos. J’ai eu bien du mal à faire le tri de mes émotions : peine, dégoût, haine, peur, horreur, sûrement un mélange de tout ça. Magali Collet nous emporte dans ce tourbillon, on tourne les pages avec l’espoir que la suivante apportera la délivrance, d’une façon ou d’une autre finalement, que le calvaire s’achève. 

« La Cave aux poupées » est un roman profond, sombre, angoissant, avec des personnages complexes, des traumatismes multiples. Un thriller à découvrir de toute urgence ! 

Merci à Joël des Editions Taurnada pour ce service presse. 

Citation 

Connaitre son prénom ne devrait rien changer, d’ailleurs j’avais intérêt à l’oublier vite fait. Camille, c’était qu’un mot comme « assiette » ou « canapé ». Si je ne voulais pas d’ennuis, il vaudrait mieux pour moi qu’elle redevienne qu’un meuble, comme les autres filles. C’était aussi la meilleure chose que je puisse faire pour elle jusqu’à ce qu’elle crève avec son bâtard : lui enlever tout espoir. Elle devait comprendre qu’il y avait bien plus d’humanité dans un rat mort que dans tous les habitants de cette putain de maison. Ah ça oui ! 

L’auteur

Née en 1972 à Colombes, Magali Collet est une passionnée des mots. Elle écrit des poèmes, des nouvelles et des chroniques depuis de nombreuses années. Sa sensibilité à la cause des femmes, celles qui souffrent de ne pouvoir échapper à leur condition, apparaît en filigrane dans tous ses textes. Avec son premier roman, La Cave aux poupées, elle plonge ses lecteurs dans les fosses ténébreuses des âmes, pleines de violences, d’angoisses, mais aussi d’un profond désir de rédemption.

Pour suivre Taurnada Editions

Page Facebook : https://www.facebook.com/taurnada/

Site : https://www.taurnada.fr/

Instagram : https://www.instagram.com/taurnada/

Twitter : https://twitter.com/Taurnada

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :