netgalley

Chronique de « Freeman » de Roy Braverman

Titre : Freeman

Auteur : Roy Braverman

Éditeur : Hugo Thriller

Genre : thriller

Format : Papier, 520 pages – 19,95 € ; Numérique, 12,99 €

Sortie : le 6 février 2020

Résumé 

Patterson, en Louisiane.

Deux millions de dollars disparaissent. Pendant un ouragan d’une rare violence. Dans la maison du boss de la mafia locale.

La traque commence. Elle va faire se croiser et s’affronter un « parrain » amateur de cocktails, un fabuleux tandem de flics que tout oppose mais dont chacun poursuit une quête personnelle, une serveuse qui aime trop l’un des deux flics, le FBI, Freeman et sa fille Louise (celle-là même qui avait été retenue prisonnière quatorze ans dans un trou perdu des Appalaches dans Hunter), un collecteur de dettes arménien, et tout ce que La Nouvelle-Orléans compte de faune interlope, d’indics et de petites frappes…

Cela pourrait être le début de beaucoup de polars. Sauf que c’est au coeur du bayou, et que c’est Roy Braverman qui est aux manettes. Et que la traque va être bercée par le rythme envoûtant de la zydeco, imprégnée des senteurs de la cuisine cajun, caressée par les parfums sensuels de la flore de Louisiane, et rendue plus haletante encore par la menace des crocs acérés des alligators…

Mon avis

En plein ouragan, en Louisiane, un braqueur dérobe 2 millions au parrain de la pègre du coin sous les yeux du voisin, Freeman, un ancien flic. Le FBI et la police locale sont sur les dents, le parrain était sous surveillance. Une traque se met en place pour retrouver ce voleur.

Un décor bien planté dans le bayou. L’ambiance est là et le vocabulaire qui va avec aussi. Pour ceux qui ne s’y connaissent pas trop, on se sent parfois un peu dépassé. « Freeman » fait partie d’une trilogie, mais, pour le lire, nul besoin d’avoir lu les précédents pour tout comprendre.

On est dans une enquête à la sauce cajun intéressante, mais l’histoire est plus profonde. De nombreux personnages gravitent autour. On y retrouve Freeman, ancien flic, toujours inquiet pour sa fille qu’il a retrouvé après un enlèvement de 14 ans ; Zach Beauregard qui fait tout pour aider sa femme malade mettant en péril son travail ; Doug, qui cherche son frère disparu chaque jour après son service depuis des années ; on aussi cette belle jeune femme qui, parce qu’on lui a volé une partie de sa vie, se brûle les ailes ; ou encore l’arménien, collecteur de fond, perspicace et philosophe. Bref, un panel de personnages qui rythment l’histoire, un pays coloré en toile de fond qui nous montre ses traditions, ses valeurs, mais qui se reconstruit aussi.

L’auteur écrit superbement bien, ses descriptions sont précises, il nous emmène dans son univers sans problème. L’enquête est rythmée, l’intrigue bien ficelée. Pourtant, je suis passée à côté pour ma part. Très probablement à cause du vocabulaire spécifique à la Louisiane que je ne comprenais pas toujours, peut-être aussi le côté mafia qui tout compte fait m’a rebutée ou alors le fait qu’il y a ait trop de personnages qui interviennent. Mais, cela reste une affaire de goût.

« Freeman » reste un excellent polar qui plaira aux amateurs du genre et à ceux qui n’ont pas peur de voyager dans les rues de la Nouvelle-Orléans.

Merci à NetgalleyFrance et à Hugo Thriller pour ce service presse. 

L’auteur

Patrick Manoukian est un journaliste, éditeur et écrivain.

Il a écrit sous les pseudonymes de Manook, Paul Eyghar, Ian Manook et Roy Braverman.

Grand voyageur, dès l’âge de 16 ans, il parcourt les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Après des études en droit européen et en sciences politiques à la Sorbonne, puis de journalisme à l’Institut Français de Presse, il entreprend un grand voyage en Islande et au Belize, pendant quatorze mois, puis au Brésil où il séjournera treize mois de plus.

De retour en France au milieu des années 1970, il devient journaliste indépendant et collabore à Vacances Magazine et Partir, ainsi qu’à la rubrique tourisme du Figaro. Journaliste à Télémagazine et Top Télé, il anime également des rubriques « voyage » auprès de Patrice Laffont sur Antenne 2 et de Gérard Klein sur Europe 1. Il devient ensuite rédacteur en chef des éditions Télé Guide pour lesquelles il édite, en plus de leur hebdomadaire, tous les titres jeunesse dérivés des programmes télévisés : Goldorak, Candy, Ulysse 31. Patrick Manoukian écrit en 1978 pour les éditions Beauval deux récits de voyage : « D’Islande en Belize » et « Pantanal ».

En 1987, il crée deux sociétés : Manook, agence d’édition spécialisée dans la communication autour du voyage, et les Éditions de Tournon qui prolongent son activité d’éditeur pour la jeunesse (Denver, Tortues Ninja, Beverly Hill, X-Files…).

De 2003 à 2011, sous le pseudonyme de Manook, il signe les scénarios de plusieurs bandes dessinées humoristiques aux éditions Semic et Hugo & Cie. Son roman pour la jeunesse « Les Bertignac : L’homme à l’œil de diamant » (2011), signé sous le nom de Paul Eyghar, obtient le Prix Gulli 2012.

En 2013, il signe du pseudonyme de Ian Manook un roman policier intitulé « Yeruldelgger ». Les aventures du commissaire mongol éponyme lui ont valu pas moins de seize prix dont le Prix SNCF du polar 2014. Lesdites aventures se poursuivent dans « Les Temps sauvages », paru en 2015 et récompensé par un nouveau prix et « La Mort nomade » (2016).

Son roman « Hunter », écrit cette fois sous le pseudonyme de Roy Braverman, est publié en 2018 aux éditions Hugo Thriller. « Crow » (2019) est le deuxième titre de la trilogie.

Pour suivre l’auteur 

Page Facebook : https://www.facebook.com/Roy-Braverman-1687480437998315/

Page Facebook : (IAN Manook) : https://www.facebook.com/Albiminook/

Twitter : https://twitter.com/BravermanRoy

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :