Evidence editions

Chronique de « les nouvelles aventures de Carnacki » de Frédéric Livyns

Titre Les nouvelles aventures de Carnacki

Auteur : Frédéric Livyns

Editeur Evidence Editions

Collection : Imaginaire

Genre : fantastique 

Format Papier 224 pages 14,99 € ; Numérique 7,99 €

Sortie le 22 novembre 2019

 

Résumé 

Carnacki, le légendaire détective du surnaturel créé par William Hope Hodgson revient dans de nouvelles aventures.
À travers les six épisodes de cette première saison, vous vous mesurerez, avec lui, à de démoniaques entités qui vous feront passer des nuits blanches.
Repris par l’auteur belge Frédéric Livyns, lauréat à trois reprises du Prix Masterton, ce Sherlock Holmes du surnaturel vous emmènera aux portes de la peur ; à vous de décider si vous souhaitez les franchir ou non.

Mon avis 

Tout d’abord, je tiens à remercier Jenifer de Evidence Editions pour ce service presse. Frédéric Livyns reprend les aventures de Thomas Carnacki, le détective du surnaturel créé par William Hope Hodgson, au début du XXe siècle. J’ai donc été très curieuse de voir comment l’auteur avait remis au goût du jour ces aventures.

Thomas Carnacki est détective du surnaturel, il chasse les mauvais esprits qui hantent les demeures de ses clients. Après chacune de ses missions, il convie ses amis autour d’un bon repas puis leur raconte ses aventures. C’est l’un de ses compagnons qui est le narrateur. 

Dans cette première saison composée de six histoires, nous partageons les discussions de Carnacki et de ses 4 amis. A chaque retour, il les invite et c’est toujours le même rituel : un bon repas, puis direction le salon où notre Sherlock Holmes du surnaturel va pouvoir commencer son histoire, le tout accompagné d’un cigare et d’un bon scotch. Ce sont de purs anglais, on le ressent dans leurs attitudes, dans leurs rituels. Carnacki aime ménager ses effets, être le centre de l’attention, on le sent presque prétentieux face à ses facultés. Ses amis sont en admiration devant lui. Quand il termine son récit, il renvoie ses camarades sans façon. Un personnage peu attachant, mais, en revanche, très efficace face aux entités démoniaques. Il reste humain, il éprouve de la peur, de l’angoisse quand il intervient sur les lieux, il ne le cache pas. Chaque histoire porte un nom, « le placard qui chuchote », « ce qui murmure »… Il cite souvent le nom d’affaires passées à ses amis quand il leur parle. 

On va donc le retrouver dans un hôtel hanté, dans un château irlandais, il va reparler d’une ancienne affaire alors qu’il n’était encore que novice, il nous emmènera dans une demeure abandonnée, en vacances même son aide va être nécessaire… Partout où il va, Carnacki emmène son matériel pour lutter contre les entités, trace des pentagrammes, utilise des incantations. 

Frdéric Lyvins écrit d’une plume fluide, utilise un vocabulaire relatif au surnaturel très peu connu comme les entités « Aeiirii » et « Sairii »qui ont été décrites la première fois par Lovecraft. Il fait des descriptions détaillées, l’atmosphère est souvent angoissante, pesante, quand il est en présence de ces monstres. J’ai particulièrement apprécié « la plaintive » qui est à la fois angoissante et qui met Carnacki dans une position délicate où il se fait presque duper. 

Une première saison plutôt réussie, les confrontations entre Carnacki et les entités démoniaques sont un vrai régal, même si  j’aurais préféré les voir racontées en direct plutôt que relatées par une tierce personne. 

L’auteur

Né en Belgique en 1970, Frédéric Livyns est très tôt attiré par le fantastique et s’y adonne avec passion depuis de nombreuses années. Il est l’auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles, tant pour les adultes que pour un lectorat plus jeune. On le retrouve également au sommaire de nombreuses anthologies consacrées à la SFFF. Il a été lauréat à trois reprises du prestigieux prix Masterton dans la catégorie nouvelles en 2012 avec Les Contes d’Amy, (Sema éditions), en 2015 avec Sutures (éditions Lune écarlate) et en 2018 avec The dark gates of terror (Sema éditions). Chroniqueur littéraire pour Phenix-Web et musical pour Le Suricate magazine, il a également fait partie du jury du prix Masterton de 2014 à 2016. Depuis 2017, il écrit des histoires fantastiques pour les enfants sous le pseudonyme de Livéric. Il a également scénarisé le long-métrage The friend pour Cantina Studio dont la bande-annonce a été tournée à Paris en avril 2018.

Pour suivre l’auteur 

Site : http://www.livyns-frederic.com/

Facebook : https://www.facebook.com/FredericLivynsauteur/

Instagram : https://www.instagram.com/fredericlivyns/

Twitter : https://twitter.com/livynsfrederic

youtube : https://www.youtube.com/channel/UCH9yAA3NQiX3abQXYiAfqEQ

Pour suivre Evidence Editions 

Boutique : https://www.evidence-boutique.com/

Facebook : https://www.facebook.com/EvidenceEditions/

Instagram : https://www.instagram.com/evidenceeditions/?hl=en

Twitter : https://twitter.com/EvidenceEdition

 

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :