simplementpro

Chronique de « Saint Jean le Macchabée » de Vincent Ferrique

Titre : Saint Jean-le-Macchabée

Auteur : Vincent Ferrique

Editeur : Editions du Saule 

Genre : fantastique 

Format Papier 254 pages 18 €Numérique 7,99 €

Sortie le 15 novembre 2019

Résumé  

Jean se réveille dans un cercueil la veille de sa crémation. Il est vivant et pourtant son décès a été formellement déclaré !
La situation est inédite et inexpliquée. Doit-on le déclarer mort alors qu’il parle, boit et rit avec sa femme et ses amis, ou vivant alors que son corps est froid et son cœur à l’arrêt ?
Tandis que chacun y va de son point de vue, Jean profite de sa « nouvelle vie » pour réaliser ce qu’il n’avait pas jugé opportun de son vivant.

Avec un ton humoristique et une écriture originale, Vincent FERRIQUE nous livre un récit décalé mais empli de philosophie de vie. Vous ne pourrez rester de marbre devant les tribulations de Saint Jean-le-Macchabée !

Mon avis 

 Pour commencer, je tiens à remercier les Editions du Saule pour ce service presse transmis via la plateforme simplement pro. 

Alors qu’il vient de passer une soirée un peu arrosée, Jean, restaurateur d’un petit village, se réveille dans un cercueil. Il ne comprend rien à la situation, il est pourtant vivant ! Il marche, parle, réfléchit… Pourtant son cœur ne bat plus et il est tout froid ! Tout ceci est bien étrange. Il rentre chez sa femme qui, une fois la stupéfaction passée, lui annonce qu’il est déclaré mort depuis plusieurs jours et qu’il doit être incinéré le jour même. Alors, ses amis arrivent les uns après les autres et chacun y va de son hypothèse : doit-on l’incinérer comme prévu puisqu’il est mort ou le déclarer vivant puisqu’il parle, rigole et peut même boire avec eux ? Jean, lui, veut profiter de cette nouvelle vie, règle quelques comptes, mais va aussi réaliser pas mal de choses…

Ce roman m’a quelque peu surprise, le sujet est peu commun ! Dans beaucoup de livres, on aurait pu parler de zombie, mais ce n’est pas le cas de Jean. Lui, il parle, il réfléchit, il est comme tout le monde… Ou presque ! La situation est plutôt cocasse, donne lieu à des événements souvent drôles, inattendus, farfelus. Les personnages sont très stéréotypés, l’auteur écrit avec humour et utilise des expressions presque désuètes qui collent parfaitement avec l’ensemble du livre.

Vincent Ferrique nous pousse aussi à une réflexion sur la vie, la mort, les choix que l’on fait : et si, à un moment donné, nous avions choisi une autre option ? Il alterne entre humour, dérision, propos irrévérencieux et discussions plus profondes, scientifiques. 

Ce roman se lit facilement, rapidement, on se laisse entraîner par l’histoire pas banale de Jean et par la plume particulière de l’auteur. Je vous recommande vivement de découvrir cet auteur à votre tour. 

Citation 

« Pierre s’avoua in petto que sa curiosité, éveillée par l’incongruité de la situation, lui susurrait qu’une autopsie lui siérait. Qu’avait Jean à renâcler, puisqu’il ne ressentait pas la douleur, et que l’ouverture, espérait-il, se refermerait comme celle de son pouce ? Ses confrères auraient hurlé de joie devant ce phénomène… Il tenta une dernière approche : 

– Voyons, Jean, pour qui me prends-tu ? Je pensais simplement, peut-être, juste une légère incision thoracique, pour vérifier que le cœur est bien inerte et que le sang ne circule plus ?

– Non, définitivement cela ne me séduit guère, même si j’apprécie ton intérêt pour le mauvais fonctionnement de mon organisme.

– Bien, bien, n’en parlons plus alors. Mais il m’apparaît judicieux que tu subisses des examens moins… intrusifs. Je suggère un EEG, au minimum, pour savoir si tu présentes encore une activité cérébrale. 

– Pour cela, je préfère te démontrer que je pense avec une partie de tarot. Non, décidément, je n’irai pas en ville dans ton hôpital. Et comme tu le constates, je parle, je marche, et je te sers un cognac, des activités qui demandent une mécanique crânienne bien réglée. 

– Oui, et un palpitant qui palpite également, d’où la nécessité de vérifier. Je n’ai jamais rencontré un mort aussi récalcitrant. Tu montrais plus de souplesse de ton vivant. D’ailleurs, en parlant de souplesse, je n’ai observé ni rigidité cadavérique, ni phénomène de décomposition. 

– Peut-être un peu vivant alors ?

– Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Pour l’instant, je préfère te considérer comme trépassé. »

L’auteur

Vincent FERRIQUE est un écrivain né en 1969. Après avoir obtenu un doctorat en biochimie, il a intégré un institut national de recherche. Il a vécu dans divers coins de France, avant de poser ses valises près de Montpellier. C’est un auteur jeune, puisqu’il n’a commencé l’écriture qu’en 2016, et ses histoires s’inscrivent dans les domaines de l’imaginaire. Il affiche
une préférence pour l’anticipation et le transhumanisme, mais écrit aussi du space-opera et du fantastique. Son premier roman (L’utopie NanoTotal), paru en 2017, est une dystopie. Il a également commis une uchronie, qui paraîtra à un moment ou un autre en 2020. Il apprécie également le format de la nouvelle, et plusieurs de ses textes ont été publiés depuis 2018 dans diverses revues de science-fiction ou dans des anthologies.

Pour suivre l’auteur 

Instagram : https://www.instagram.com/vincentferrique/

Pour suivre Les Editions du Saule 

Site : https://www.editionsdusaule.com/

Facebook : https://www.facebook.com/EditionsDuSaule/

Instagram : https://www.instagram.com/editionsdusaule/

Twitter : https://twitter.com/EditionsduSaule

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :