Autres

Chronique de « Projet Cornélia », tome 1 : Afflictions de Denis Labbé

Titre : Projet Cornélia, tome 1 : Afflictions 

Auteur : Denis Labbé 

Couverture/illustration : Fleurine Rétoré

Editeur : Séma Editions

Genre: Fantastique

Collection : Séma’gique

Format : Papier 254 pages 18 € ; Numérique 5,99 €

Sortie le 14 avril 2017

Résumé  

Un mois après le déclenchement de l’épidémie, la Lorraine et le reste de la France ne sont plus qu’un champ de ruines où quelques personnes tentent de survivre.

Au milieu d’un monde qui s’effondre sous la poussée de hordes d’errants, Cornélia et Jean-Michel partent à la recherche de leurs proches.

Mais cette Grande-Mort qui sévit et des bandes de pillards font tout pour les en empêcher.

Entre atrocités, rencontres improbables, découvertes macabres et fous rires, les deux amis vont passer par toutes les émotions et croiser des gens surprenants, attendrissants ou inquiétants.

Mon avis 

Tout d’abord, je tiens à remercier Séma Editions pour l’envoi de ce service presse dans le cadre de la Masse Critique Babelio. J’avais sélectionné un certain nombre d’ouvrages en essayant de sortir un minimum de ma zone de confort. Je lis peu de récits sur les zombies : le sang, les revenants, ce n’est pas trop ma tasse de thé, il faut l’avouer, mais, d’une part, la couverture m’a fait de l’œil, je l’ai trouvé bien faite et ai voulu en savoir un peu plus… Puis le résumé m’a finalement poussée à m’inscrire, un roman qui se passe en France, un duo qui tente de rejoindre ses proches, diverses émotions, pourquoi pas ? J’ai donc été ravie de cette sélection ! 

Cornélia et ses amis tentent de rejoindre leurs proches suite à une invasion de zombies échappés du camp où ils ont été créés. Alors que Cornélia tente de récupérer son épée, elle se retrouve séparée du groupe, puis attaquée. Jean-Michel, un de ses camarades vient la secourir, mais les autres doivent fuir les laissant seuls. Ils vont essayer de les rejoindre à leur base. 

Le début de ce roman m’a semblé un peu confus. A plusieurs reprises, j’ai eu le sentiment d’avoir loupé quelque chose, je revenais en arrière et pourtant non, je suivais bien l’histoire… En fait, le projet Cornélia donne suite à une trilogie : Les Errants. Alors, pas besoin d’avoir lu cette trilogie pour comprendre l’histoire présente, mais on comprend mieux les références faites au départ. 

Cornélia et Jean-Michel sont deux jeunes gens très différents, dans d’autres circonstances se seraient-ils d’ailleurs fréquenter ? Elle est plutôt gothique, peu sûre d’elle, mal dans son corps. Lui, c’est l’image même du matheux, asocial, il adore les armes, a appris à les utiliser avec son voisin. Il semble galvanisé par les combats avec les zombies, gagne en confiance, ce qui est loin d’être le cas de Cornélia. Ce roman se présente sous la forme d’un journal, c’est Cornélia la narratrice, elle veut devenir écrivain et prend note de tout ce qu’ils font. Elle raconte leur quotidien, leurs rencontres, leurs sentiments, leurs combats. Elle décrit les lieux visités, les personnes. On se rend compte qu’au-delà des infectés, les humains réagissent aussi souvent de façon bestiale. Face à certaines situations, l’âme humaine est bien noire. Les zombies sont plutôt intéressants à découvrir car Cornélia et Jean-Michel rencontrent différentes catégories de ces infectés, allant même jusqu’à un semblant d’organisation parfois voir même d’intelligence. L’histoire se déroule dans l’Est de la France, on voyage dans les Vosges, on découvre la rigueur de l’hiver, on sillonne les routes avec nos deux héros, c’est plutôt agréable et, en même temps, tellement d’imaginer nos régions dans de tels décors post-apocalyptiques. 

L’auteur écrit d’une façon simple, agréable. J’ai par contre trouvé que l’utilisation du passé simple dans certains dialogues n’étaient pas très adaptés. Ce sont de jeunes gens de 18 ans qui parlent et cela mal avec leurs discussions, surtout quand il y a un ou deux gros mots dedans… Le roman plaira autant à un public adolescent fan de zombies qu’à des adultes, on a de l’humour, de la violence (mais cela reste soft), de l’amitié… A la fin du roman, beaucoup de questions restent en suspens, les personnages se sont un peu dévoilés, une nouvelle arrivante a rejoint le duo ce qui, je pense, va redonner un peu de fraîcheur à l’ensemble, mais on attend beaucoup de réponses. 

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié ce premier tome et, je pense que je vais d’ailleurs me pencher sur la trilogie précédente pour approfondir l’univers de l’auteur que je recommande. 

L’auteur

Denis Labbé est né le 4 mai 1965 à Lunéville (54). Docteur ès Lettres, il est professeur de lettres modernes dans un lycée du Nord de la France. Il a publié plusieurs romans, une centaine de nouvelles et de nombreux essais pour lesquels il a reçu plusieurs prix.

Pour suivre l’auteur 

Instagram : https://www.instagram.com/labbedenis/

Pour suivre Séma Editions

Site : http://www.sema-editions.com/fr/

Facebook : https://www.facebook.com/semaeditions/

Instagram : https://www.instagram.com/editionssema/

Twitter : https://twitter.com/SemaEditions

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :