simplementpro

Chronique de « Syrscé » de Régis Moreau

Titre : Syrscé

Auteur: Régis Moreau

Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform

Genre : thriller

Format Format papier, 302 pages – 12 € numérique – 2,99 €  

Sortie : le 1er janvier 2019

Résumé

Et si la traçabilité humaine était l’avenir de nos sociétés ?
2028 : la traçabilité humaine a sauvé l’Europe de l’ouest.
SYRSCÉ (pour SYstème de Reconnaissance des Signatures CÉrébrales) est un radar de haute technologie qui repère et identifie les signatures cérébrales des humains circulant sur son territoire.
Grâce à son efficacité, la violence et le crime organisé ont été vaincus en Europe de l’ouest. La paix et la prospérité règnent.
Mais, une tueuse, surnommée Ulysse, a trouvé une faille dans le système. Des forces puissantes et antagonistes vont s’affronter pour la retrouver et tout faire pour lui arracher son secret.
De l’issue de leur combat dépend l’avenir de l’Europe… et peut être du monde.

Mon avis

Dans un futur proche, l’Europe de l’Ouest a mis en place un radar de haute technologie permettant de repérer et identifier les signatures cérébrales de tous les humains du territoire : il s’agit de SYRSCE. Grâce à ce système, plus de violence, plus de crimes, la paix règne. Les voleurs se sont tournés vers les cambriolages, seule activité lucrative pour les bandits. Mais SYRSCE n’est pas infaillible… Ulysse a trouvé une faille et elle s’en sert pour honorer des contrats. Elle est la seule tueuse à gage réussissant à exercer son métier en toute impunité. Elle va alors faire face à plusieurs ennemis : ceux qui veulent son secret à tout prix pour l’exploiter et ceux qui veulent qu’elle cesse son activité dans le but de corriger la faille. Va-t-elle continuer à passer au travers des mailles du filet ? 

Quand on lit ce livre, on se rend rapidement compte qu’il ne s’agit pas uniquement d’un thriller. SYRSCE est aussi un roman de science-fiction où l’on aborde la création d’une nouvelle technologie permettant de pister toutes personnes habitant sur le territoire. On pourrait se dire « super !! Un monde sans violence, un monde où il fait bon vivre… » , mais Régis Moreau décrit dès le début de son livre une maladie qui semble toucher certains habitants : le SOC. Ce syndrome rend toute personne atteinte très violente, l’amenant à la folie. Il décrit peu cette maladie pourtant dans la suite du livre, c’est dommage. On est donc en 2028, et chaque personne est signalée par un point jaune la traçant dans ses déplacements. En cas de décès, le point devient noir, la police intervient donc rapidement, et les personnes autour sont de suite repérées. Autant dire qu’il devient difficile de régler ses comptes. Pourtant, Ulysse, de son nom de tueuse, peut passer au travers et perpétrer ses crimes, c’est un fantôme. C’est une femme déterminée qui fait ce pour quoi on la paye sans états d’âme. Elle est intelligente, réfléchie, mais on sent chez elle une profonde tristesse. Quand son secret vient à se faire connaître, elle va se retrouver poursuivie par deux camps très opposés : des truands très dangereux d’un côté, membre de la Mafia russe, et de l’autre un policier à la solde des créateurs du radar. 

Le début du livre m’a paru un peu long, j’ai eu du mal à rentrer dedans. Je ne comprenais pas bien où l’auteur allait, puis rapidement, je me suis laissée emporter par l’ingéniosité d’Ulysse et par le rythme du roman. L’écriture est fluide, le texte bien écrit malgré quelques coquilles… Le rythme est soutenu, les descriptions sont souvent drôles lorsqu’il s’agit des scènes de crime par exemple, car l’auteur ne joue pas sur les mots. Il alterne les chapitres entre l’histoire et différents extraits de journaux, d’émission de radio ou de livres permettant de mieux comprendre la technologie de SYRSCE et ses impacts sur la société. L’auteur précise en début de récit que ces passages peuvent être sautés sans nuire à la compréhension du texte, je les ai pourtant trouvé utiles, car ils m’ont permis de mieux comprendre. On a du suspense, de l’action, de la violence également. J’ai été happée par l’histoire jusqu’au dénouement, mais j’ai, par contre eu plus de mal avec la fin choisie par l’auteur. Cela reste bien sûr personnel, car elle reste très cohérente. 

En résumé, un thriller intéressant que je recommande aux amoureux du genre qui aiment aussi la science-fiction. Le texte est bien écrit, l’intrigue bien ficelée même si je reste dubitative concernant la fin. 

Extrait 

« Quand un gars en tue un autre, il peut passer l’aspirateur sur la scène du crime, la nettoyer au détergent, au désinfectant, voire la purifier au feu. Il peut faire disparaître totalement le cadavre à l’acide ou l’enterrer dans un lieu secret, six pieds sous terre. Sans la présence d’aucun témoin, les scientifiques et les enquêteurs de police seront à la peine et ne trouveront rien. Pas de corps, pas d’indice, pas de preuve, pas de témoignage. Mais, jamais l’assassin ne pourra masquer le fait qu’il était présent sur les lieux de son crime. Et ça Syrscé est capable de le dire. Elle voit toute l’activité humaine. Si elle affirme que vous étiez là au moment précis où le jaune est passé au noir, il y a deux possibilités : soit vous êtes un témoin, soit vous êtes un coupable. C’est imparable. » 

« – On ne sait rien de ce tueur, sinon qu’il se fait appeler « Ulysse », reprend le Vor. Cherchez pas dans vos petites têtes, je vais vous affranchir. Dans les légendes grecques, c’est le seul gars qui a réussi à déjouer les ruses d’une sorcière qui s’appelait Circé. Son nom ne s’écrit pas de la même façon que l’autre putain de radar, mais il se prononce pareil. Et donc Circé, celle de la Grèce, c’est une garce qui ensorcelait les hommes et les transformait en porcs. C’est ce qui est arrivé aux compagnons d’Ulysse. Pour les sauver, il a dû vaincre la magie de la sorcière. Et le plus beau, c’est qu’à la fin de l’histoire, Ulysse s’envoie même la traînée et lui fait des gosses. Alors, Ulysse, moi, ça me plaît bien comme surnom pour ce tueur. »

L’auteur 

Pour suivre Régis Moreau

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=1151735043

Site : http://www.regismoreau.sitew.fr/

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :