netgalley

Chronique de « Congés mortels » de Didier Fossey

Titre : Congés mortels, L’enquête « oubliée » du commandant Le Guenn

Auteur: Didier Fossey

Éditeur : Editions Flamant Noir 

Genre : thriller/policier

Format Format papier, 296 pages – 20 € numérique – 9,99 €  

Sortie : le 13 novembre 2019

Résumé

Juillet 1936. Corbigny, dans la Nièvre.

Paul Perrin, alias « Le Bredin », un paysan, sillonne la campagne en quête de femmes qu’il agresse et tue. Peu cultivé, mais rusé, il échappe aux enquêtes de gendarmerie. La mobilisation de 1939 va lui éviter beaucoup d’ennuis…

Juillet 2006.

Un couple de randonneurs est retrouvé décapité sur un chemin, près de Clamecy, dans la Nièvre. L’une des victimes est le fils d’un magnat de la presse parisienne. Une autre femme disparait peu de temps après. L’affaire est confiée au commandant, Boris le Guenn, de la BAC parisienne, qui se rend sur place. Mais après quelques jours l’enquête ralentit. Les éléments trouvés ne correspondent à rien. C’est alors que Boris rencontre Fernand, l’ancien du village, celui qui perd la tête. Le vieil homme lui assure que « Le Bredin » est revenu et qu’il est le meurtrier. Le commandant va tenter d’établir un lien entre le passé sombre de la France de 1940 et l’affaire actuelle, sans imaginer jusqu’où cette enquête hors de Paris le mènera.

Et si les propos du vieillard avaient un sens ? 

Mon avis

 Je tiens tout d’abord à remercier Netgalley et les Editions Flamant Noir pour ce service presse. Congés mortels n’est pas la première enquête du commandant Le Guenn. En revanche, pour moi, c’est une découverte. Une enquête oubliée ? Pourquoi pas… Où va-nous emmener l’auteur ? Dès le préambule, il s’en explique et, dès lors, je suis déjà « sous le charme » de son style. Ça commence plutôt bien. Même si d’autres enquêtes ont eu lieu avant, elles se lisent indépendamment sans aucun problème.

L’histoire se déroule sur deux époques. Tout d’abord, en 2006, un jeune couple est sauvagement assassiné dans la Nièvre. L’homme est le fils d’un magnat de la presse qui fait jouer ses relations pour que l’enquête soit gérée par la Police de Paris. La Criminelle et la Gendarmerie vont donc devoir collaborer sur cette affaire. Puis, les meurtres recommencent. En 1936, on suit le parcours de Paul Perrin, surnommé « le Bredin », un paysan qui semble un peu bête, mais ne l’est peut-être pas tant que ça… Il assassine froidement des personnes, on le découvre dans toute sa noirceur, sa violence et on va le suivre durant plusieurs années. Deux périodes, de nombreuses années les séparent, et pourtant Fernand, le mari d’une des victimes du « Bredin », affirme qu’il est de retour. Il y a en effet beaucoup de similitudes dans les différents meurtres, s’il avait raison ? 

L’enquête est menée d’un côté par l’équipe de Boris le Guenn pour la Crim’ et de l’autre par celle de Patrick pour la Gendarmerie. Boris est très investi dans son travail, au grand dam de son épouse d’ailleurs, il est rigoureux, ne laisse rien passer, est profondément humain et a tendance à parfois oublier le règlement. Il part dans la Nièvre avec Antoine, un des derniers arrivés dans l’équipe. Celui-ci vit avec sa mère, a du mal à la quitter, est très attaché aux règles, tout comme Patrick. Ils vont d’ailleurs être en opposition avec Boris à plusieurs reprises pendant cette enquête. L’auteur a su apporter un soin particulier à ses personnages dans leurs descriptions, les relations humaines sont largement mises en avant. 

Les chapitres alternent donc entre le passé et le présent. Au départ, on se demande quelle relation il y a entre les deux, et très vite, on comprend qu’un lien se crée et on essaye alors de trouver qui est à l’origine de ces meurtres. L’auteur nous tient en haleine tout le long du roman, le suspense est présent d’un bout à l’autre. L’intrigue est bien construite, riche, le dénouement inattendu.

Ce roman m’a vraiment donné envie de mieux connaître Boris Le Guenn !! Il ne me reste plus qu’à lire les autres enquêtes ! Je ne peux que vous le recommander. 

L’auteur 

Didier Fossey est né à Paris.

Gamin, l’école n’a jamais été pour lui un lieu où il se sentait bien. Il commence donc à travailler très jeune, et termine sa carrière professionnelle dans la Police Nationale.

Après 15 ans dans la restauration durant lesquels il a été, entre autres, serveur à bord du célèbre paquebot « Le France » avant d’ouvrir son propre restaurant dans le Sud-ouest, il a changé de cap en 1983, et a intégré la Police Nationale.

Pendant 18 années, il a fait partie de la B.A.C. parisienne et a opté ensuite pour des services plus calmes. Mais après 31 ans au sein de la Police Nationale, l’heure de la retraite à enfin sonné ! Et il compte bien désormais profiter de son temps libre pour écrire davantage.

Son goût pour les mots, il le tient de sa grand-mère, avec laquelle il a passé une grande partie de son enfance, et qui veilla toujours à ce qu’il s’instruise par la lecture et soigne son écriture. Après avoir retrouvé des textes écrits autrefois pour le plaisir, il se lance dans l’écriture de son premier polar, publié en 2010.

Fort de cette expérience et de son succès auprès des lecteurs, il renouvellera l’expérience en 2011. Puis, en 2014, sollicité par un nouvel éditeur, il écrit un roman d’action et continue en écrivant Burn-Out, publié, en 2015, chez Flamant Noir, maison d’édition qui rééditera prochainement ses deux premiers livres.

On pourrait vous dire aussi qu’il est né en 1954, adore son chien, Amos, un carlin, sur lequel il n’a aucune autorité. Qu’il n’a jamais correspondu aux clichés de policiers, ce qui lui a valu parfois quelques remontrances… Qu’il aime chiner dans les brocantes, écouter Serge Gainsbourg, manger un Paris-Brest, que sur une piste de danse, il a deux pieds gauches et qu’il est ophiophobe, mais ça, c’est une autre histoire…

Il est aujourd’hui l’auteur de quatre romans.

Pour suivre Régis Moreau

Facebook : https://www.facebook.com/47rdlcm78/?ref=profile_intro_card

 

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :