Evidence editions

Chronique de « Sale quart d’heure pour la mort » de Karine Gournay

Titre : Sale quart d’heure pour la mort

Auteur : Karine Gournay

Éditeur : Évidence Editions 

Genre : policier 

Collection : Clair-Obscur

Format : Papier,  224 pages – 14 € ; numérique – 7,99 €

Sortie : le 29 mai 2019 (réédition)

Résumé 

La journée n’avait pas si bien commencé que ça pour l’inspecteur Johnny Belle Gueule et c’était loin de s’arranger.

Car les deux enquêtes successives qu’il doit mener au cœur d’un bayou de Louisiane, chez la famille Broussart, propriétaire d’une ferme aux alligators, le conduiront sur des pistes plus que hantées par les ombres du passé.

Mais c’est sans compter sur sa ténacité et son humour noir qui l’aideront entre autres à braver la Mort elle-même, en chair et en os...

Mon avis

 Merci à Jennifer de Evidence Editions pour ce service presse et pour sa confiance. Sale quart d’heure pour la mort, un titre qui donne envie non ? Pour ma part, il m’a questionnée. J’aime le genre policier et ne connaissais pas l’auteur. Je peux déjà vous dire que j’ai bien fait de m’aventurer dans ce roman !! Une superbe découverte. 

La famille Broussart vit en Louisiane, ils sont propriétaires d’une ferme aux alligators. La mère de famille vit avec ses deux fils, sa belle-fille et son petit-fils né depuis peu. Hélie, le bébé de 10 mois, disparaît en pleine nuit… Son lit est retrouvé vide. L’inspecteur Johnny Belle Gueule (si,si c’est son nom !) est chargé de l’affaire. Il connait bien cette famille, il s’était lié d’amitié avec le père, maintenant décédé. Mais, l’enquête va prendre un tour plutôt inattendue : une autre disparition tout d’abord, des secrets de famille, des éléments inquiétants qui ramènent à un passé que tout le monde ne connaissait pas, et la rencontre de Johnny Belle Gueule avec la Faucheuse, en personne !! Ce flic plein d’humour, très professionnel va devoir aller au fond des choses pour trouver la clé. 

Ce roman m’a transportée dans un lieu que je trouve formidable : la Louisiane et ses bayous. C’est un pays que je trouve plein de charme, de mystères, dont les légendes et l’histoire me passionnent. Le climat y est lourd, le bayou oppressant. La famille Broussart possède un élevage d’alligators, ces charmantes bêtes sont toujours affamées… Les membres de cette famille se tolèrent plus qu’ils ne s’apprécient. Ils doivent tous vivre ensemble suite à la perte d’emploi d’un des fils. Ce récit met en scène deux périodes : l’enquête policière de Johnny Belle Gueule aujourd’hui et 1814 avec l’histoire de Camba, est une esclave d’une quinzaine d’années, qui a été violée par Ashland, le fils de son maître. On met du temps à comprendre ce qui relie les deux périodes mais quand le lien se fait, on découvre une histoire qui prend une tournure passionnante. Johnny est un inspecteur avec de très grandes qualités, il est très tenace, aime aller au fond des choses. Il fait preuve également d’un sens de l’humour tantôt drôle, tantôt caustique. Sa rencontre avec la Faucheuse est un régal, on découvre deux personnalités qui se confrontent et on se demande à partir de là comment Johnny va réussir à sortir son épingle du jeu. L’auteur écrit d’une plume fluide, légère, les mots s’enchaînent sans qu’on ait le temps de s’ennuyer. Les descriptions sont nombreuses, elle nous fait ressentir les émotions des personnages, l’ambiance souvent pesante, oppressante comme la chaleur qui règne dans ce pays des Etats-Unis. Ce roman est un excellent policier mais il traite aussi de secrets de famille, d’esclavagisme et de l’injustice qu’on pu vivre ces populations à l’époque. On est face à la violence, à l’incompréhension, la haine. Le seul point qui m’a surpris est le manque de précision concernant la façon dont l’inspecteur a pu résoudre le mystère, il comprend vite ce qui s’est passé mais on ne sait pas trop comment. 

En conclusion, un roman que je recommande à tous ceux qui aiment les enquêtes policières. Celle-ci apporte en plus une mélange de surnaturel, de fantastique, d’humour, un mélange parfait. Un auteur que je n’hésiterai pas à suivre dans d’autres publications. 

L’auteur

Karine Gournay est née en 1973 à Boulogne-Sur-Mer. À l’origine artiste peintre, mère de deux enfants, un bac littéraire en poche, l’envie de raconter des histoires se fait insistante alors les mots s’enchaînent. Encouragée par ses proches et de nouvelles rencontres dans le domaine de l’écriture, elle se lance dans l’aventure. Et depuis pas un jour ne passe sans qu’elle écrive.

Pour suivre l’auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/KarineGournayAuteur/

Pour suivre Evidence Editions 

Boutique : https://www.evidence-boutique.com/

Facebook : https://www.facebook.com/EvidenceEditions/

Instagram : https://www.instagram.com/evidenceeditions/?hl=en

Twitter : https://twitter.com/EvidenceEdition

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :