Autres

Chronique de « Spiral(e) » de David Bauquet

Titre : Spiral(e)

Auteur : David Bauquet

Editeur : Editions Nouvelles Bibliothèques 

Genre :  littérature contemporaine

Format : Papier,  248 pages – 18,00 €, numérique – 6,99 €

Sortie : le 8 février 2019

Résumé 

Spiral est étudiant à Paris. Parce qu’il croit avoir commis un homicide, il fuit sans savoir où aller. Une femme qu’il ne connait pas décide de lui venir en aide, et l’envoie en Normandie chez son frère. Chez Joe.

Ce dernier est un quadra qui prend la vie comme elle vient. Il a des amis pittoresques : un cuistot anarchiste au langage fleuri ; un chauffeur de taxi qui n’aime pas son métier ; la femme d’un notaire qui deal du shit… Et Joe rêve d’Amérique depuis toujours. Il roule en Cadillac, écoute de la country, mais il n’a jamais trouvé le bon prétexte pour s’envoler vers l’autre continent.

Spiral respire à plein poumons ces vacances improvisées, et finit par voir en Joe un grand frère qu’il n’a jamais eu.

Avec sa rencontre inopinée d’une trapéziste Américaine en tournée dans la région, et à l’aide d’un trèfle à quatre feuilles, Spiral va secrètement bouleverser la vie de Joe.

Mon avis 

Je continue ma tournée des romans lus cet été. Un grand merci à David Bauquet et à ENB pour ce service presse qui m’a permis de découvrir de cet auteur que je ne connaissais pas encore. Dans ce roman, on fait la connaissance de Benjamin, surnommé Spiral par ses amis. Mais c’est un nom qui lui colle bien à la peau. Une spirale est une suite de circonvolutions, d’enroulements*, le jeune homme agit un peu de la même façon dans la vie, il a du mal à prendre des décisions, il louvoie jusqu’à se retrouver au pied du mur. 

L’histoire commence de façon de banale. Parce qu’il vient de se faire plaquer par sa copine, Spiral décide d’aller noyer son chagrin en boîte. Bien éméché, il se laisse charmer par une belle demoiselle et la raccompagne. Encore quelques verres, il est complètement ivre, il se réveille le lendemain dans le lit de l’inconnue qui s’avère être un homme ! Une dispute éclate, les deux hommes se battent et Spiral laisse le travesti assommé. Pensant l’avoir tué, il ne sais plus quoi faire et fuit. De mauvaises décisions en coups de malchance, il atterrit chez une une inconnue qui décide de l’aider et l’emmène chez son frère, Joe, en Normandie. Le jeune homme, en cavale, va découvrir un monde différent de celui dans lequel il évolue et va devoir faire des choix face aux actes qu’il a commis. 

Au début de ma lecture, je me suis posée beaucoup de questions sur le personnage de Spiral. C’est un jeune homme peu mature, naïf, qui a du mal à faire des choix. Ses parents sont divorcés et il semble surtout livré à lui-même. On sent un jeune homme fragile qui a besoin de repères pour grandir. Et finalement, peu à peu, on s’attache à ce jeune homme qui fait des choix pas forcément judicieux. Ce sont justement les rencontres qu’il va faire qui vont lui permettre d’évoluer. Tout d’abord, Joe, ce quadragénaire amoureux des Etats-Unis qui l’accueille sans poser de questions. Il le traite comme un homme, le bouscule un peu mais sans essayer pour autant de rentrer dans son intimité. Une amitié sincère naît entre les deux hommes. Joe va lui présenter tous ses amis, des personnages tous très différents, hauts en couleur pour la plupart. Spiral va découvrir le sens du mot amitié. L’auteur arrive à faire ressortir au travers de sa plume tous les ressentis. La malchance de Spiral tout d’abord qui lui colle à la peau comme un chewing-gum mais aussi les caractères de chacun des personnages et les liens qui les unissent, ils sont parfaitement décrits. Il écrit d’une plume poétique parfois, drôle aussi, graveleuse même à certains moments ! Mais dans la vie, les rencontres ne sont pas dues qu’au hasard. La sœur de Joe a un lourd passé. En aidant Spiral, est-ce qu’elle ne s’aide pas elle-même ? Joe est célibataire est rêve des Etats-Unis, Spiral pourra peut-être forcer la chance ? En fait, de fil en aiguille, chacun apporte un peu de bonheur aux autres. Il n’y a que la trahison qui reste punissable et c’est à cause d’elle que tout se précipite. La fin n’est pas forcément celle qu’on espérait, elle est bien trouvée cependant, mais me laisse quelque peu frustrée moi la fleur bleue de service ! Le plus marquant au fond est que la cavale du jeune homme ne dure que peu de temps et qu’arrivé au bout de la lecture on a l’impression qu’il a vécu des mois entiers ! 

Je recommande vivement ce roman dans lequel je me suis plongée sans m’arrêter ! Une balade en Normandie avec des personnages hauts en couleur, l’amitié entre un quadragénaire un peu bourru et un jeune homme un peu paumé qui ne laisse pas indifférent. 

*https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/spirale/74228

Citations

« – Pourquoi vous faites ça pour moi ?

Comme elle tardait à répondre, il la regarde à nouveau.

– Vous ne voulez pas le dire ?

– C’est que je n’en sais rien.

C’est plutôt qu’elle ne cherche pas à se l’expliquer sur le moment. Mais elle avait au fond, sinon une motivation, du moins l’envie de le faire. Poussée par l’instinct. Et qu’est-ce que l’instinct, si ce n’est faire ce qu’on estime juste sans le justifier ? Il fallait qu’elle y croie, car par la suite, elle allait s’occuper de tout. »

L’auteur 

David BAUQUET a longtemps pensé qu’il était fait pour le cinéma, sans se demander si le cinéma était fait pour lui.

Il a d’abord suivi les cours d’écriture scénaristique par correspondance, puis a été assistant-comédien (Romane Bohringer, Yves Afonso), il a même suivi un stage d’initiation à la production audiovisuelle à l’I.N.A. Durant cinq années il a travaillé dans une petite salle de spectacle où il a pu exercer sa polyvalence dans le spectacle vivant : billetterie, communication, administration (relation publique / presse), régie son & lumière, créations d’affiches pour les événements locaux, etc. Et pendant tout ce temps il s’est obstiné à écrire de nombreux scénarios qu’il déposait à la SACD. Et puis il s’est rendu à l’évidence et résume son échec cinématographique ainsi : « Pendant des années, j’ai voulu faire des films en me concentrant prioritairement sur les scénarios. J’ai passé beaucoup de temps sur ces partitions avant de réaliser que je n’étais pas de nature à être chef d’orchestre… c’est-à-dire incapable de les mettre en scène. Alors depuis j’écris des films à lire. »

Aujourd’hui, il est toutefois l’un des membres fondateurs de Labozero, un collectif de vidéastes et documentaristes situé à Montceau-les-Mines.

Pour suivre l’auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/David.Bauquet.Ecrivain/

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :