netgalley

Chronique de « Un petit coup de jeune » par Thierry Bizot

Titre : Un petit coup de jeune

Auteur : Thierry Bizot 

Editeur : Seuil Edition

Genre :Fiction (Adulte) , Littérature générale

Format : Format papier 405 pages – 20 € ; numérique – 14,99 €

Sortie : le 2 mai 2019 

Résumé

Éric Sadge se réveille un jour dans un lit d’hôpital, après un léger accident de voiture dont il ne se souvient pas.

Un médecin lui annonce qu’il n’a pas trente-cinq ans comme il semble le penser, mais cinquante et un ans, et que nous sommes en 2017, pas du tout en 2001… Éric Sadge apprend alors qu’il souffre d’une amnésie qui lui a fait oublier les seize dernières années de sa vie.

Il va découvrir avec stupeur que son fils est devenu un jeune homme de vingt-trois ans, que pendant ces seize années qui se sont effacées de sa mémoire il a quitté sa femme pour une autre, que son père est mort en lui laissant un drôle de secret, et que sa carrière a pris un tour spectaculaire…

Outre tous les changements les plus récents de notre époque qui l’étonnent et le laissent désemparé, Éric Sadge va s’apercevoir qu’il n’est pas l’homme qu’il croyait être : derrière le personnage bien sous tous rapports se cache peut-être un meurtrier…

Eric Sadge se réveille à l’hôpital suite à un accident de voiture sans gravité. Sauf qu’à son réveil, il a oublié 16 ans de sa vie… Il vient, d’après lui, de déposer son fils de 7 ans à l’école, juste avant une compétition de judo, en 2001, il est chroniqueur dans une émission de télévision « Culture ? Vous avez dit Culture ! » et est marié à Catherine. Il découvre, qu’en fait, nous sommes en 2017, que son fils a maintenant 23 ans, qu’il est devenu un célèbre animateur télévision, qu’il a divorcé de la femme de sa vie et qu’il vit avec une femme qu’il ne reconnait pas et qu’en plus son père est mort et que son frère qu’il admire plus que tout au monde s’est suicidé ! Des révélations terribles pour un homme qui voit sa vie bouleversée, il doit aussi affronter les nouvelles technologies, les événements qui ont eu lieu dans le monde, la vie qui a continué à filer sans lui. Il a 51 ans mais dans sa tête il n’a que 37 ans. 

Merci à Netgalley et aux éditions Seuil pour ce service presse. La couverture donne déjà un bel aperçu du sujet abordé, je la trouve bien faite et en adéquation avec le thème de l’amnésie. Je suis assez partagée concernant ce livre, j’ai aimé le thème abordé avec humour, Eric redécouvre une nouvelle vie, doit se réapproprier son identité, se redécouvrir. La vie a évolué, il a tout oublié, il doit tout réapprendre, il est resté bloqué à une époque où les premiers téléphones sortaient, l’internet arrivait. Pour lui, les attentats, il les redécouvre, les présidents, les événements, il doit tout ré-ingurgiter : difficile pour un journaliste de rester dans l’ignorance. Il doit également comprendre pourquoi il a quitté sa femme, comment son fils a pu devenir si « mou », pourquoi il semble si peu proche de lui. Il a une grande notoriété maintenant, mais comment peut-il la gérer ? La question qu’on se pose aussi est « quand on a une seconde chance, comment la saisit-on ? ». Il fait beaucoup de références à son frère aîné, découvre qu’il s’est suicidé, se pose mille questions. J’ai donc beaucoup apprécié les questionnements de cet homme sur cette nouvelle vie qu’on lui offre, les rappels faits sur ce qui a pu se passer durant les 16 ans passés. En revanche, j’ai trouvé que les rappels au frère étaient trop fréquents, à en devenir agaçant. Physiquement, Eric a 51 ans et l’auteur présente les hommes cinquantenaires comme décatis, je trouve que leur image est quelque peu dégradée alors qu’il me semble que cela reste un âge tout à fait honorable, où l’homme est encore très actif. Sa présentation du milieu du show-business reste très véridique, on voit un milieu assez superficiel où il faut faire attention de ne pas tomber sous le charme des paillettes. Certains passages restent trop longs mais l’ensemble du roman est plutôt sympathique. L’auteur écrit d’une plume fluide, tantôt avec humour, tantôt avec nostalgie, on ressent aussi de la causticité à certains endroits. Les personnages sont nombreux. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié l’ex-femme d’Eric, Catherine, elle montre une grande douceur, une compassion immense, a su prendre son indépendance, est très intelligente. Le fils d’Eric est effectivement, comme beaucoup de jeunes, un peu mou, ne sait pas trop quoi faire de ses dix doigts… en apparence. Comme beaucoup, c’est l’image qu’il laisse à la société mais en creusant un peu, on découvre bien autre chose. La fin du roman est bien ficelée, je l’ai beaucoup appréciée. 
Pour ma part, ce roman ne fera sûrement pas partie de mon top 10 de l’année mais il s’agit d’une lecture agréable, un bon moment à passer. 

Citations 

« Ce voyage aussi spectaculaire que lapidaire, donne l’impression à Sadge d’avoir survolé une époque tourmentée, un volcan en éruption aux bouillonnements singulièrement familiers et inquiétants. L’histoire se répète, avec ses élections, ses morts célèbres, ses attentats…

Il y a quand même eu beaucoup d’attentats… »

« Aux terrasses des cafés, dans les autobus et sur les trottoirs, il s’étonne de voir tous les gens captivés par leur téléphone portable. On dirait qu’une épidémie a frappé l’humanité toute entière. La vision de ces humains isolés en eux-mêmes paraît tellement absurde et comique qu’on se croirait dans un dessin de Sempé. Il remarque aussi qu’il n’y a plus d’enfants qui jouent dans la rue ni dans les squares… Où se cachent-ils en cette fin d’après-midi ensoleillée ? »

L’auteur

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :