simplementpro

Chronique de « L’essence des Ténèbres » de Tom Clearlake

Titre : L’Essence des Ténèbres 

Auteur : Tom Clearlake

Éditeur :Moonlight Editions

Genre : thriller/policier/terreur

Format : Papier, 462 pages – 16,99 €, numérique – 3,99 €

Sortie : le 11 mars 2018

Résumé 

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d’enfants inexpliquées. Cinq au total, en l’espace de quatre mois. Bien qu’aucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu’il s’agit d’enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L’agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter. Peu à peu, il va être confronté à des faits que ne relèveront plus de ses compétences d’agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville… et ça n’est que le début de son enquête.

Mon avis

Eliott Cooper est un agent du FBI aguerri, il a été formé pour tous les types de mission et sur tous les terrains. A St. Marys, en l’espace de quelques mois, d’étranges disparitions ont eu lieu : cinq enfants de 3 à 5 ans ont été enlevés. C’est donc l’agent Cooper qui est en charge du dossier. Mais, à l’examen du dossier, il se rend compte que des détails ont été passés sous silence par la hiérarchie, il se questionne et malgré l’interdiction de son superviseur, il cherche à en savoir plus. Il découvre dans les forêts de St Marys d’étranges mégalithes… puis, des présences… et là, tout va basculer pour Eliott. Sa vie va radicalement changer, il va découvrir l’horreur. 

Quand l’auteur m’a proposé son roman, je me suis empressée d’accepter, le résumé m’avait tout de suite plu. Mêler policier et thriller, voilà qui promettait un moment agréable. Je trouve la couverture très bien faite : on a déjà un aperçu du climat, de la tension dans laquelle Tom Clearlake va nous mener. Oui, mais voilà… après coup, je suis beaucoup plus mitigée. Un trop plein d’informations, de situations m’ont fait décrochée. On commence pourtant très bien. Eliott Cooper est un agent brillant, qui réfléchit, très entraîné. Ses origines indiennes lui ont permis également de développer d’autres qualités qui en font un très bon flic. L’idée d’intégrer un peu de sorcellerie, pourquoi pas… ça rend l’histoire plus intéressante et mystérieuse. Mais, quand on se retrouve avec un monstre mangeur de chair, une conspiration à l’échelle mondiale, des sociétés secrètes qui veulent prendre le pouvoir, le tout accompagnées d’attaques nucléaires, de pandémie, de scènes gores alors là je dis boffff. Quand Cooper tente de se confier à certains collègues, on le prend pour un fou, seule Lauren avec qui il a une aventure tente de l’aider. J’aime assez les passages où l’on parle d’elle car c’est une femme assez attachante, elle se bat pour découvrir la vérité, certes par amour, mais elle ne ménage pas ses efforts. Elle est ce qui se rapproche le plus de la normalité dans l’ensemble du livre. L’auteur écrit plutôt bien, il détaille tout avec efficacité, les sociétés secrètes, les idéologies, les paysages, les personnages… On note beaucoup de répétitions dans le vocabulaire qui rendent le texte parfois un peu trop lourd et de nombreuses fautes d’orthographe surtout au début du livre, c’est dommage. Même si l’enquête en elle-même est plutôt intéressante, tout ce qu’il y a autour a été de trop, je n’ai pas du tout adhéré à cet univers. 

L’auteur

Thomas Clearlake est un auteur franco-canadien né au Canada le 19 octobre 1973. 
Il s’intéresse dès son plus jeune âge à la littérature, qu’il aborde avec des auteurs tels que Edgar Allan Poe, H.G. Wells, Jack London, Jules Verne, Agatha Christie, Jack Kerouak, Edgar Rice Burroughs, Lovecraft, Dean Koontz, Stephen King, Clive Barker, Umberto Eco…

Sa passion pour les littératures de l’imaginaire le pousse à expérimenter l’écriture dans des univers très différents, mais c’est dans le thriller qu’il préfère exercer.

« Je pense que le Thriller est le maître de tous les genres littéraires. Il permet de jouer avec les sensations et les émotions du lecteur comme aucun autre genre le peut. Il y a dans le thriller cette possibilité de créer l’intensité, et de la pousser à son paroxysme. Et l’on dispose d’une infinité de moyens pour y parvenir. »

Pour suivre l’auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/ThomasClearlake/

Site : https://www.tomclearlake.com/

Instagram : https://www.instagram.com/thomasclearlake/

Twitter : https://twitter.com/TClearlake



Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :