simplementpro

Chronique de « L’autre Royaume » de Gavriel Howard Feist

Titre L’Autre Royaume: La Grande Barrière de Roche

Auteur : Gavriel Howard Feist

ÉditeurEditions du Saule 

Genre : fantasy épique

Format : Papier,  304 pages – 19,90 €, numérique – 9,99 €

Sortie : le 20 mars 2019

Résumé 

La légende voulait qu’en des temps reculés, une immense barrière de roche se soit levée en une seule nuit pour préserver l’Humanité de l’Autre Royaume.

On prétendait que derrière la Barrière, ultime rempart de la civilisation, s’étendait le domaine de la sorcellerie et des créatures terrifiantes.

Pour protéger le monde des Humains, une expédition va devoir s’aventurer dans les profondeurs de la Grande Barrière de Roche. Ce qu’ils y découvriront les marquera à jamais.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions du Saule et le Site simplementpro pour ce service presse. 

Ce roman est plein d’action, dès le départ, nous faisons la connaissance de Keyran, un mercenaire chargé d’escorter une caravane jusqu’à Heferveros. Alors qu’il ramène des pierres précieuses découvertes dans une grotte, il est attaqué par des Bestioles, sorte de singe aux dents acérés. Il tente de s’enfuir et tombe nez à nez avec une adolescente en danger aussi. Il la ramène tant bien que mal au campement après s’être débarrassé des bestioles. Mais la caravane est attaqué et beaucoup de ses membres meurent, dont le meilleur ami de Keyran mais ils sont sauvés par Ashlynn, l’adolescente, qui désintègre toutes les bestioles en projetant des flammes. Keyran ramène la jeune fille à Heferveros. Ashlynn est porteuse d’une terrible nouvelle : les Hommes vont être attaqués par les habitants de l’Autre Royaume, ils doivent bloquer l’accès de la Grande Barrière. Une expédition composée du capitaine de la garde, de son lieutenant, d’une archère, d’un nain, de Keyran et d’Ashlynn est formée afin de protéger le monde des Hommes de cette invasion. Réussiront-ils à mener leur mission à bien ? 

Ce que l’on peut dire, c’est qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Ce roman laisse peu de répit face aux événements, l’action est présente du début jusqu’à la fin. Le rythme est soutenu. L’équipe formée pour l’expédition est hétéroclite et rend le voyage plus sympathique, drôle à certains moments. On rencontre des bêtes peu communes : les Bestioles, ces sortes de singes aux yeux rouges qui se déplacent en bande et qui donnent beaucoup de fil à retordre à nos héros, des monstres volants tout aussi sanguinaires, des raies invincibles, des esprits de la forêt … Les personnages sont plutôt attachants, surtout quand ils commencent à s’habituer les uns aux autres : un nain râleur (comme tous les nains d’ailleurs) mais qui veille sur les autres, le mercenaire et la capitaine amoureux, Keyran et son attitude paternaliste envers Ashlynn. La jeune adolescente doute beaucoup d’elle-même et tente de trouver sa place au sein de ce groupe, sa vie a été bouleversée et elle a trouvé une famille avec ce groupe. C’est une jeune fille solide, prête à tout pour aider. A eux tous, ils vont devoir affronter bon nombre d’épreuves… mais à vous de les découvrir. Ils vont affronter bon nombre d’ennemis aussi. 

Sur le fond, je peux dire que je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer, j’ai pris plaisir à lire ce livre. La fin laisse sous-entendre une suite et cela laisse présager de nouvelles aventures très intéressantes. Mais en revanche, dans la forme, on note de nombreuses fautes d’orthographes, répétitions, fautes de concordances au niveau des temps, tout cela rend la lecture bien moins agréable malheureusement. Les descriptions manquent de détails, dans la fantasy on a l’habitude d’en prendre plein les yeux au niveau des paysages, de se sentir presque présent, ce qui n’est pas le cas ici. Je pense que ce livre s’adresse surtout à un public qui est peu habitué à ce type de lecture et donc moins demandeur de détails. 

En conclusion, un roman plein d’action, des personnages sympathiques, une histoire passionnante malgré des soucis d’orthographe et de temps très importants qui gâtent la lecture. 

L’auteur

Gavriel Howard Feist est un écrivain de langue française.

Né d’un père ouvrier de la construction navale et d’une mère conteuse, Gavriel Howard Feist est l’aîné d’une fratrie de huit enfants. Rôliste dès le début de l’adolescence, son inspiration se nourrit de tous les univers de l’Imaginaire qu’il côtoie lors de ses jeux nocturnes (Fantasy, Science-Fiction, etc…)

Diplômé dans la gestion des entreprises et dans le travail social, Gavriel H. Feist exerce la profession d’assistant social dans un hôpital. Marié et père de deux enfants, il partage son temps libre entre l’enseignement de la Communication et l’écriture de textes emprunts de magie.

Fin 2016, le premier épisode de sa série « Les légendes de la Moïra » est publié outre-Atlantique chez CKR-Editions.

Pour suivre l’auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/gavriel.howard.feist/

Site : http://gavrielhfeist.com/

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :