chronique,  Evidence editions

Chronique de Shiri Ya Mwari de Nicolas Elie

Chronique de Shiri Ya Mwari de Nicolas Elie

Titre : Shiri Ya Mwari

Auteur : Nicolas Elie

Éditeur : Évidence Editions

Genre :  thriller psychologique 

Collection :  Clair-obscur

Format : Papier,  528 pages – 20 €, numérique – 7,99

Sortie : le  25 avril 2018

Résumé 

Comment trouver le chemin après la guerre et ses exactions, après la mort et ses sourires ? Il s’appelle Issa, et il est né au Zimbabwe, bien avant que les hommes ne lui donnent ce nom. Il était Commando-Marine, puis il a changé de réalité.

Mon avis

Issa est né au Zimbabwe, nous le retrouvons en France après qu'il se soit enfui de son pays. Il est devenu SDF après avoir assassiné Karine, sa petite amie. Il est envahi souvent par l'Autre, une entité qui le pousse à la violence, aux meurtres. Dans la rue, il rencontre une femme, riche, qui semble s'intéresser à lui, lui porter un regard différent. Un chien également le suit partout, ne voulant pas le quitter d'une semelle. D'un autre côté, nous suivons également Elisabeth qui suite à un accident d'avion a été sauvé par 2 hommes, Max et Nick, qu'elle ne va plus quitter. Babeth est spécialiste de l'histoire ancienne et il s'avère que les deux hommes, anciens commandos marine à la retraite étaient des amis de son père décédés quelques semaines auparavant.

On suit le livre au travers de ces deux groupes de personnages : tout d'abord, au travers de l'histoire d'Issa qui commence au Zimbabwe en 2000 pour arriver en 2015 et celles des autres protagonistes en 2015. J'ai mis beaucoup de temps à rentrer dans l'histoire, abandonnant à plusieurs reprises le livre, car je ne comprenais pas vraiment ce dont on parlait. Puis, j'ai repris ma lecture et j'avoue que mon intérêt s'est vraiment accru à l'arrivée d'Elisabeth et des deux ex-commandos, Max et Nick. Ces deux hommes, baroudeurs inséparables, qui ont fait des choses pas toujours correctes, sont très attachants. Ce sont des tontons gâteaux, aux petits soins pour la jeune femme. Nick est un colosse, Babeth le compare à Hulk, mais il n'en a que l'apparence quand on y regarde de plus près. Elisabeth a perdu son père depuis peu, elle cherche des réponses sur lui, elle se sent très seule et cette rencontre va lui permettre de revivre. 

Issa, lui, est aussi un ancien commando formé par l'armée française pour faire le sale travail en Afrique. Il semble qu'il ait "vrillé". C'est un vrai psychopathe, partageant son corps avec l'Autre. Il justifie ses actes au nom de Shiri Ya Mwari, l'oiseau bateleur, celui qui sait tout. C'est un être violent, cruel, un tueur comme on en fait peu. Il tue pour rien. 
Ce roman est empreint de violence, de barbarie même, on voit du sang un peu partout. Les scènes sont souvent insoutenables. J'ai eu du mal à faire le lien parfois entre certains personnages et à comprendre certaines scènes. 

Quand les personnages se rencontrent, puisque cela va arriver malheureusement, certaines réponses m'ont été données, mais la fin a été quelque peu surprenante. 

En conclusion, un roman très glauque, difficile à suivre, des personnages très différents mais intéressants pour certains, une plume acérée, fluide, l'auteur a su nous faire rentrer dans son univers très noir. Je ne suis pas fan de ce type de roman, mais je le recommande à ceux qui aiment les thrillers très sombres. Merci à Évidence éditions pour ce service presse. 

L'auteur

"Si cela ne vient pas sans sollicitation de votre cœur et votre esprit et votre bouche et vos tripes, n’écrivez pas. S’il vous faut vous asseoir des heures à fixer votre écran d’ordinateur ou plié en deux sur votre machine à écrire à chercher les mots, n’écrivez pas. Si vous le faites pour l’argent ou la gloire, n’écrivez pas. … À moins que cela ne sorte de votre âme comme une fusée, à moins que rester muet ne vous rende fou ou suicidaire ou assassin, n’écrivez pas. À moins que le soleil en vous ne vous brûle les tripes, n’écrivez pas. Quand le moment viendra, et si vous avez été choisi, cela se fera tout seul et cela continuera jusqu’à votre mort ou jusqu’à ce que cela meurt en vous. il n’y a pas d’autre manière et il n’y en a jamais eu d’autre. » Charles Bukowski

Pour suivre Evidence Editions 

Boutique : https://www.evidence-boutique.com/

Facebook : https://www.facebook.com/EvidenceEditions/

Instagram : https://www.instagram.com/evidenceeditions/?hl=en

Twitter : https://twitter.com/EvidenceEdition

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :