chronique,  simplementpro

Chronique de Rituel macabre de Pascale Marie Quiviger

Chronique de Rituel macabre de Pascale Marie Quiviger

Titre : Rituel Macabre 

Auteur : Pascale Marie Quiviger

Editeur : Auto-édition 

Genre :  Policier

Format : Papier,  347 pages – 10,44 €, numérique – 2,99 €

Sortie : Le 1er décembre 2015 

Résumé 

Lorsque l'archéologue française Zia Diaz revient au Mexique pour entreprendre de nouvelles fouilles sur le site de Xochitl dans le Yucatán, sa vie va basculer. Le corps sauvagement mutilé de Lucia Morales, la fille d'un célèbre sénateur, de surcroît candidat aux prochaines élections présidentielles du pays, vient d'être retrouvé au pied de la grande pyramide de Xochitl. Acte de barbarie d'un psychopathe nostalgique des anciens rituels mayas ? Ou bien s'agit-il d'un complot politique visant à discréditer l'un ou l'autre des partis qui brigue le pouvoir ? Et que penser de cette mystérieuse secte dont le gourou se targue de vénérer des dieux anciens et d'honorer plus particulièrement Hatloc, le dieu des ténèbres et du chaos, en continuant à perpétrer les rites du sacrifice ? Entraînés dans une spirale infernale, Zia, son fidèle ami Pablo, un policier de village et un jeune lieutenant intègre et sympathique vont tenter de démêler l'écheveau compliqué d'une enquête dont l'issue insoupçonnée changera à jamais la vie de chacun d'entre eux.

Mon avis 

Le corps de la jeune Lucia Morales est retrouvé par un  guide touristique alors qu'il emmenait des touristes visiter le site de Xochitl. Son corps a été mutilé et son cœur arraché selon d'anciens rites traditionnels mayas. Le guide prévient de suite Pablo, policier du village voisin qui, après avoir alerté la police de Mérida, se déplace sur le site accompagné de son coéquipier et du médecin de village. Le jeune policier qui l'accompagne s'écroule face à la macabre découverte. Quand les policiers de la grande ville arrivent, ils reprennent l'affaire en main. Zia, l'amie archéologue arrive alors et est très intriguée par les circonstances de la mort de la jeune femme. Elle ne veut pas abandonner l'enquête comme ça et, accompagnée de Pablo, ils vont faire leurs recherches. Mais, tous les indices ramènent à la petite ville et la police de Mérida va devoir travailler de concert avec Pablo. Quelles découvertes vont-ils faire ? 

J'ai mis un peu de temps à me lancer dans la lecture de ce roman. Le début me semblait long, beaucoup de descriptions sur le Mexique qui me faisaient penser à un dépliant touristique. Mais, quand j'ai réussi à passer outre, je me suis vite laissée prendre dans l'intrigue plutôt bien ficelée de ce livre. La mort de la jeune fille pose question dès le départ : en effet, on envisage de suite la piste politique puisque le père de celle-ci est en pleine élection. Mais rapidement, d'autres pistes s'ouvrent et je me suis retrouvée perdue dans le flot des suppositions. A chaque fois qu'une possibilité s'offre à nous, d'autres pistes s'ouvrent. On découvre une victime assez détestable, aux mœurs plus que légères. Beaucoup de personnages interviennent dans ce roman, il faut suivre pour ne pas être perdu. J'aime particulièrement le duo Zia/Pablo, l'archéologue et le policier sont très amis depuis de nombreuses années et la frontière entre l'amour et l'amitié chez eux est ténue. On espère presque à tout moment une belle idylle entre ces deux protagonistes. La construction des chapitres m'a laissée perplexe, on passe d'un personnage à un autre sans prévenir, de façon abrupte. Il devient difficile de suivre les scènes, j'ai dû revenir en arrière plusieurs fois. Un meilleur découpage des scènes aurait sûrement rendu la lecture moins fastidieuse. Le suspense reste permanent, on ne s'attend pas à la finalité de ce livre, l'auteur nous a vraiment promenés d'un bout à l'autre de l'histoire !! J'aime assez son style, épuré, simple, ses descriptions au final qui nous permettent de voyager dans un pays inconnu. On voit les recherches, l'investissement dans l'écriture. La fin peut appeler à une suite éventuelle, ce qui est assez intéressant et d'un autre côté je trouve que certains détails ne sont pas assez travaillés. Une fois le meurtrier découvert, les choses se précipitent, la fin est trop rapide, Pascale Marie Quiviger ne nous donne pas plus de détails sur les personnages, bâclent un peu son final à mon goût. 

En conclusion, un bon policier qui mériterait d'être reconstruit pour un meilleur confort de lecture et d'avoir un final plus élaboré pour coller au suspense de l'ensemble du livre.  

L'auteur 

Pascale Marie Quiviger partage son temps entre le Sud de l’Espagne et Toulouse, après avoir vécu 20 ans à Sainte-Maxime.
Ayant travaillé quelque temps à New York dans une filiale de la BNP, elle a été définitivement contaminée par le virus des voyages, et s’oriente vers le tourisme. Mais elle a surtout parcouru le monde, en voyageant seule, avec pour tout bagage un sac à dos : Sri Lanka, Costa Rica, Venezuela, la Colombie, Cuba, États-Unis, Canada, Égypte, Maldives, Grèce… et bien sûr le Mexique n’ont plus de secrets pour elle. S’ensuivent des carnets de voyage.
En parallèle passionnée par des auteurs policiers tels Agatha Christie, Stephen King, Fred Vargas, et plus récemment Jeff Lindsay, Pascale a décidé de sauter le pas et d’écrire enfin son propre roman en mêlant ses deux principaux centres d’intérêt : l’histoire et l’écriture pour son plus grand bonheur et, espérons-le, le vôtre également. 

Pour suivre l'auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/pascalemariequiviger/

Site : http://amelienm.wixsite.com/pascale-quiviger

 

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *