chronique,  simplementpro

Chronique de COULEURS D’AUTOMNE de Priska Soba

Chronique de COULEURS D'AUTOMNE de Priska Soba

Titre COULEURS D'AUTOMNE

Auteur : Priska Soba 

Editeur : Auto-édition  

Genre :  Drame

Format : Papier, 158 pages – 15 €

Sortie : 11 octobre 2018

Résumé 

"Elle était mon enfant, ma prison de mensonges, mon enfer. Exilée, contrainte de vivre en recluse afin d'expier une faute que je n'avais pas commise, loin de hommes, sans avenir je suis demeurée. Comment aurais-je pu l'aimer ? Elle ne m'était rien. Elle n'était qu'une aberration dans un monde de douleur. "

COULEURS D'AUTOMNE nous entraîne dans la vie d'une jeune fille de 16 ans, qui donne naissance à une petite fille suite à un viol. Elle n'aura alors plus qu'un seul désir : effacer jusqu'à l'existence même de cet enfant. La haine et la violence de cette mère auront-elles des limites ?

Mon avis 

La narratrice nous parle de la naissance de sa fille, enfant issue d'un viol. Elle a été obligée de la garder et nous raconte cette haine qu'elle voue à cette enfant non désirée. Elle va toute sa vie lui faire payer sa naissance par la violence physique, psychologique, lui inculquer la haine de l'homme. Elle nous parle de la méchanceté des gens qui jugent les femmes qui ont eu un enfant seules, qui médisent. 

Ce roman est très dur, très violent. On ressent toute la haine, toute l'amertume de cette femme qu'on a même du mal à appeler mère. J'ai souffert avec elle au départ de ce drame vécu : le viol est malheureusement lourd de conséquences et change la vie de celle qui le subit à bien des égards. Il laisse des blessures psychologiques, physiques et parfois comme c'est le cas ici laisse un fruit qui rappelle à vie les faits. Mais, au fur et à mesure je me suis sentie mal à l'aise, la violence a pris le dessus. L'enfant issu du viol est aussi victime et dans ce roman cette enfant l'est doublement car elle subit les violences de sa mère au quotidien. Elle le fait en silence, seule. J'ai eu même du mal à terminer ma lecture car j'ai trouvé ce livre trop noir pour moi. Les médisances des personnes autour sont connues depuis toujours, on sait qu'il est plus facile de juger que d'aider surtout à des époques plus anciennes. Il est plus simple aussi de dire que si les choses sont ainsi c'est qu'elles ont été cherchées, c'est accommodant. Mais, quelque part, je trouve presque les réactions des voisins moins difficiles à supporter que celles de la mère elle-même. L'auteur a su décrire la souffrance de la mère, de l'enfant, la vie gâchée de cette famille. L'écriture est fluide, les mots bien choisis, durs, percutants. On peut juste noter de nombreuses répétitions, on revient trop sur les mêmes choses, ce qui donne de la lourdeur à l'ensemble du roman. 

En conclusion, un roman qui traite d'un sujet difficile, bien écrit mais trop dur, trop noir pour moi. 

Pour suivre l'auteur 

Facebook : https://www.facebook.com/priskasoba/

Twitter : https://twitter.com/sobapriska

Site : https://mesmotsvotremonde.wordpress.com/

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *