interviews auteurs

Interview de E. Phoenix

Interview de E. Phoenix

Suite à ma chronique d'Eretz, le roman fantastique dont je vous ai parlé ici, j'ai interviewé Ely pour qu'elle nous parle un peu plus d'elle et de son roman. Ely, c'est une auteure, une créatrice, je l'ai rencontré il y a plusieurs semaines maintenant grâce à Nathalie Moulin, ma complice de tous les jours !! Cette rencontre "facebookienne" a été une évidence, nous avons les mêmes passions, les mêmes intérêts sauf qu'elle a le talent et que moi je ne fais qu'en parler lol Bref, je vous laisse découvrir cette jeune femme pleine d'humour et surtout qui parle de son livre avec beaucoup d'amour et d'intelligence. 

– Alors, pour commencer, avant de parler de ton livre, parle nous un peu de toi?

– De moi.. Que pourrais-je dire d'intéressant ? Depuis toute petite, j'adore me plonger dans des livres, m'inventer des histoires en écoutant du classique et, en primaire, j'étais toujours sollicitée pour inventer des histoires palpitantes pour les jeux de la récré. À partir des dessins sur le sol de la cour, j'inventais des royaumes magiques, des châteaux hantés, des grottes effrayantes où dénicher un trésor… Et puis, j'ai découvert que tout le monde pouvait écrire, ce n'était pas un privilège ou un statut social mais un don accessible à tous. Alors j'ai commencé et ne me suis plus jamais arrêtée. Merci Rowling !

– Lol et plus personnellement qui es-tu?

– Plus personnellement, je m'appelle Ely, j'ai aujourd'hui 30 ans et maman d'une tite puce de 3 ans. J'ai grandi dans le nord de la France. Assez nomade, j'y ai vécu dans différentes villes, puis la montagne des Alpes et maintenant je profite du soleil du sud, un régal.

– Oui, pas très loin de chez moi… quant au soleil … en ce moment euhhh

– Aujourd'hui il est lààà ?

– Tu es donc auteure ou autrice? (question existentielle chez certains auteurs lol)

– Auteure. Autrice pour moi c'est grotesque (désolée pour les offensées !) mais les nouvelles règles de mixité orthographique, ce n'est pas ça qui changera le monde. Soyez réalistes mesdames, ça n'incite pas plus les hommes à passer la serpillère, ça ne les empêchera pas d'être des goujats ou pire, violents.

– Mdrrr bien dit!! Bon, même si tu vas revenir pour ça dans quelques temps, je ne peux m'empêcher d'en parler… Tu es aussi créatrice ? ? (Les Petites Fantaisies d'ELy)

– Oui, mais finalement je reste dans le métier. Je crée des bijoux, c'est comme un livre. On crée, sur l'inspiration, ou sur mesure même parfois. Et la cliente est contente, car un bijou c'est comme un livre. Tu en profites, il te suit durant une tranche de ta vie, tu crées des souvenirs avec, il devient une part intégrante de ta vie. Bref, ma créativité n'a pas de limites !

– J adore parler avec toi lol. C'est Nathalie Moulin (Le Moulin des Créationsqui est à l'origine de notre rencontre et ça a été un vrai coup de coeur, une évidence… tu fais… j'en parle

– Eh oui, Nathalie, créatrice de liens ?

– ?Parlons de ton livre

– Oui

Eretz… C'est ton premier roman?

– Premier roman publié mais non, ce n'est pas le premier que j'ai écrit

– Pourquoi t'être enfin décidé à publier?

– En fait, à l'origine, je comptais publier mon vrai premier roman. Mais c'était très coûteux. Et chaque fois que je relis mes corrections, ça ne me convient pas. Il manque un truc. Alors j'ai continué à écrire, mon premier roman, c'est une trilogie. J'ai une autre histoire en deux tomes qui est plutôt bien avancée et d'autres projets en travaux. Et puis en septembre ou octobre 2017, j'ai fait un rêve un peu bizarre, j'en étais si imprégnée que j'ai eu envie d'aller plus loin, ça a donné Eretz. Je l'ai écrit très vite, j'étais totalement plongée dans cet univers, j'ai effectué des tas de recherches pour étoffer l'histoire. Et puis, il y a eu aussi une rencontre. Pour mon activité de créations de bijoux, je m'étais inscrite à un programme d'aide et conseils aux créateurs d'entreprise. Mon conseiller avait travaillé dans une maison d'édition et connaissait bien la littérature, je lui ai montré les premiers chapitres et il a vu en ce roman un excellent livre à faire paraître. De là, j'ai cherché à publier. Avec de faibles moyens, c'est difficile. J'ai tenté les maisons d'édition mais j'aime être actrice de ce que je fais, et Amazon propose l'édition à la demande. BINGO ! Là, j'ai sauté le pas. Il était grand temps ! Une aventure palpitante que je recommande à tous les jeunes auteurs qui tiennent un petit bijou à l'abri au fond d'un tiroir.

– Super!! Alors, ERETZ, explique en quelques lignes ce dont il s'agit.

Eretz, c'est un mélange de tout un tas de choses. Une histoire d'amour, certes, mais ce n'est qu'une trame. C'est une quête de soi, un chemin de croix si on veut. Confronter ses convictions, se battre pour mener la vie qui nous convient, refuser la fatalité et dire stop lorsqu'il y a un abus. C'est oser. Et vivre. Il y aura 3 autres tomes. Bien sûr, il y a une dimension profondément biblique, religieuse, car j'entremêle les trois religions monothéistes qui ont bâti le monde d'aujourd'hui. Mais j'aime creuser les choses, voir plus loin que l'image du mal absolu et de la bonté pure. Je veux les confronter. C'est le propre de l'Homme, le libre-arbitre, c'est essentiellement ça le thème fondamental de cette saga.

– J'aime beaucoup ta façon d'en parler !!

– Merci ! ?

– Lilith… Liliane… et les réincarnations entre elles sont aussi une image de l'évolution de la femme au travers des temps? Liliane est profondément différente de la Lilith originelle?

– C'est tout à fait ça ! J'ai toujours été très curieuse de l'évolution de l'Homme. Comment les peuples vivaient à travers les siècles, les cultures, les moeurs, c'est intéressant de voir qu'il y a à la fois évolution et cycle sans fin. Oui et non ! En fait, ses convictions profondes sont ancrées en elle, son âme se réincarne mais n'est pas comme une machine qu'on reboot pour la mettre à zéro. Sa mémoire est effacée, mais sa nature propre reste inchangée. Et quoi qu'on lui fasse subir, finalement, elle ne se laisse pas manipuler ni dominer. Il y a une porte de sortie. Il y en a toujours une. C'est une métaphore féministe, on peut le dire. Mais elle s'adapte aux deux sexes. Qu'importent les douleurs, les souffrances, les bourreaux que l'on croise sur notre chemin, la sortie n'est jamais si loin qu'on le croit. Le chemin peut être long, tortueux et même dangereux, il n'est pas impossible.

– Oui elle a cette même candeur et ses pensées sont en effet les mêmes elle a juste évolué. Sans spoiler le roman, pourquoi lui faire rencontrer un homme qui, tout compte fait, n'aura que peu d'importance ensuite?

– Il fallait un peu de légèreté dans tout ce chaos. Un moteur qui la pousserait à se sortir du guêpier. L'éventualité ďun avenir meilleur accessible à la seule condition d'affronter certains obstacles. Son bonheur est ailleurs, mais c'est cet espoir qui lui aura permis d'aller le chercher.

– Au détriment de ce pauvre homme snifff (désolée, mon côté fleur bleue …). Les personnages sont souvent le reflet de leurs auteurs, en quoi ressembles-tu à Liliane ?

– Il y a un tome 2, n'oublie pas. Mais l'homme de transition, la femme de transition, c'est un grand classique de la vie réelle ? C'est exact. Je suis très proche de ce personnage, c'est une part de moi. Meghan, c'est ma meilleure amie, en plus délurée. Mais le lien qui les unit c'est le nôtre. Un métier qui ne plaît pas forcément, des relations amoureuses chaotiques et parfois un peu trop destructrice. Cette sensation de ne pas être à sa place. Ce sont des phases de vies que l'on connaît un peu tous plus ou moins intensément. Après l'ombre, la lumière. Je me suis si longtemps battue pour trouver cette lumière que ce roman symbolise parfaitement, je trouve, mon propre chemin parcouru.

– Merci à toi, avant de terminer que souhaites-tu dire aux personnes qui nous lisent? Ou ajouter que j'ai oublié?

– Je leur souhaite une excellente lecture dans l'univers que j'ai créé et espère avoir leurs retours sur leurs lectures, du tome 1, des prochains à paraître, si je m'auto-édite, c'est aussi pour ce dialogue avec mes lecteurs et j'espère que la lecture de cette histoire leur apportera autant que les livres m'ont apporté dans ma vie.

Merciii

– De rien, c'était un plaisir ?

Pour suivre Ely 

Sa page auteure sur Facebook : Eretz – Roman fantastique

Vous pouvez acheter le livre ici

Sa page Facebook créatriceLes Petites Fantaisies d'Ely

Sa boutique Créatricehttps://www.ungrandmarche.fr/boutique/mejika-creations

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *