chronique,  PAI

Chronique de Dino Hunter d’Olivier Saraja

Chronique de Dino Hunter d'Olivier Saraja

Dino Hunter est le second livre que je présente dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2018, catégorie Imaginaire. Pour ce nouveau roman, changement de décor complet, et il faut avouer que le niveau est assez élevé, et si les 5 titres proposés dans la catégorie sont tous de la même qualité, quelque chose me dit qu'il sera difficile pour nous de les départager. 

Titre : Dino Hunter 

Auteur : Olivier Saraja

Editeur : Editions du 38 (réédition) 

Format : Papier 256 pages 17.18€ ; Numérique 5.99€

Sortie : le 12 septembre 2018 (réédition) 

Résumé

 Sous les feux d’un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l’aide d’un guide expérimenté. C’est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise. Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois.

Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu’il ne s’agira pas d’une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis.

Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d’un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature.

Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n’a pas d’autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu’il aurait préféré oublier.

Mon avis 

Buck, vieux loup solitaire, sorte de Crocodile Dundee des temps modernes, accompagne Amanda, une jeune scientifique, sur les rives du Rio Grande pour tester un appareillage qu'elle a créé. Pour lui, rien de sensationnel, il s'agit de son travail. Lors de leur excursion, ils rencontrent l'ennemi de Buck, celui qui le hante depuis toujours, un dinosaure volant. Ils le prennent en chasse mais durant cette poursuite, les deux compagnons se retrouvent face à une rencontre du 3ème type : une immense navette débarquant des quantités énormes de dinosaures de toutes sortes… Buck va se retrouver face à un passé qu'il aurait préféré oublier. 

En lisant le résumé de Dino Hunter, on ne peut que penser à Jurassik Park et pourquoi pas à Men in Black. En regardant cette nouvelle couverture (on nous avait présenté l'ancienne couverture aux sélections, plus flashy… que j'avais d'ailleurs moins aimée), j'ai pensé de suite au Crocodile Dundee de mon enfance !! Mais, on est quand même loin des superproductions américaines et heureusement !! 

Tout d'abord, on ne se perd pas dans les personnages, il y en a assez peu. Buck, que l'on découvre au fur et à mesure de flashbacks, est un homme mystérieux, qui connaît très bien les dinosaures. Il est plein de ressources. Amanda, chercheuse, est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut, elle n'a pas froid aux yeux et va montrer beaucoup de sang froid tout au long du roman. J'ai beaucoup aimé ces deux personnages qu'on découvre peu à peu et qui nouent une relation assez forte. 

Au départ, j'ai eu un peu peur : une invasion de dinosaures sur la Terre, le tout envoyés par une horde d'extraterrestres, ça pose question… Mais pourquoi pas, en fait !! Parce qu'en définitive, Olivier Saranja nous entraîne dans son univers de dingue d'une main de maître. On se retrouve avec des dinosaures de tous les noms, d'ailleurs si on veut suivre un peu, mieux vaut chercher à quoi ils ressemblent, sinon on se perd vite tellement il y en a. L'écriture est fluide, le rythme soutenu, on prend plaisir à suivre l'évolution de l'invasion. 

En revanche, autant on a quantité d'informations sur les dinosaures, autant je trouve que les extraterrestres, qui, pourtant, ont le premier rôle, sont peu décrits. J'aurais aimé avoir plus de renseignements sur eux… 

… Parce que, me voilà complètement dans le livre, l'action est à son comble, et je reste sur ma faim. La fin du livre me laisse perplexe. Un second tome est-il prévu ? Que deviennent les personnages ? Le message est clair, je l'ai bien compris, mais doit-on réellement en rester là ? 

En conclusion, un roman bien écrit, une histoire un peu dingue, mais, au final, passionnante. Pourtant, un fin qui me laisse un goût d'inachevé. 

L'auteur 

Passionné de science-fiction, de fantastique et de fantaisie, les univers imaginaires ont toujours attiré Olivier. Après avoir contribué à l’âge d’or du jeu de rôle (sur table) en France, il s’est consacré à la découverte des logiciels libres au travers du système d’exploitation GNU/Linux. Son enthousiasme pour les images numériques (point à point, vectoriel, synthèse) l’a conduit à écrire de nombreux articles de presse sur ces sujets, ainsi qu’un ouvrage de référence sur le principal logiciel libre d’animation et de création d’images de synthèse.
Aujourd’hui, à travers ses écrits plus fictionnels, il essaie d’explorer la face sombre de l’humanité pour susciter réflexion, espoir, mais surtout divertissement. Il opère en tant qu'auteur hybride (édité aussi bien qu'auto-édité) et dirige la Collection SF des Éditions du 38.

Pour suivre l'auteur : 

Blog : https://oliviersaraja.wordpress.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/PageAuteurOlivierSaraja/

Twitter : https://twitter.com/olissar_auteur

 

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Un commentaire

Répondre à Albertier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *