journée mondiales et internationales

23 septembre, Journée internationale des langues des signes, Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom et Journée de la bisexualité

23 septembre, Journée internationale des langues des signes, Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom et Journée de la bisexualité23 septembre, Journée internationale des langues des signes, Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom et Journée de la bisexualité23 septembre, Journée internationale des langues des signes, Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom et Journée de la bisexualité

Aujourd'hui, 3 journées à célébrer dont l'une d'entre elle a beaucoup d'importance pour moi. En effet, ma louloute est malentendante et même si elle ne pratique pas la langue des signes parce qu'elle entend un minimum, je suis très sensibilisée par le sujet! Et parce que pendant mes 2 ans de formation de monitrice éducatrice, j'ai étudié avec 2 sourds muets qui avaient leur interprète au quotidien, ce qui fut une expérience riche pour nous tous! 

La seconde journée me concerne également car avec ma fibromyalgie je subis les symptomes de cette maladie dont je ne connaissais pas le nom scientifique! Vous la connaissez sûrement sous le nom de syndrome des jambes sans repos

Quant à la dernière, dans un monde si peu tolérant, il est important de pouvoir se rappeler que chacun est libre de vivre comme bon lui semble!!

Journée internationale des langues des signes

En décembre 2017, l'Onu a proclamé que le 23 septembre serait désormais la « Journée internationale des langues des signes ». On fête donc cette année la 1ère édition de cette journée!!

Cette journée avait été proposée à l'origine par la Fédération mondiale des sourds (FMA). La date du 23 septembre correspond donc à leur date de création en 1951. 

Selon la Fédération mondiale des sourds, il existe environ 72 millions de personnes sourdes dans le monde et 80% d'entre elles vivent dans des pays en développement.

Cette journée à pour but de sensibiliser sur les langues des signes et renforcer le statut des langues des signes. Cet événement a également aura lieu dans le cadre de la Semaine internationale des sourds (IWDeaf), qui est célébrée la dernière semaine de Septembre.

Il faut savoir qu'il n'existe pas une seule langue des signes. Chaque pays, voir même chaque région a sa propre langue.  Environ 100 000 personnes pratiquent la « langue des signes française » en France (chiffres 2014). La LSF a au moins un dialecte connu, la « langue des signes de Marseille », qui compte environ un millier de locuteurs.

Le thème de cette première journée sera : « Avec la langue des signes, tout le monde est inclus ! ».

Sources

– http://www.un.org/fr/events/signlanguagesday/background.shtml

– https://informations.handicap.fr/art-journee-internationale-lsf-989-11127.php

– http://wfdeaf.org/

 

Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom

Il s'agit cette année de la 4ème édition de cette journée. 

En fait,  le syndrome des jambes sans repos a été rebaptisé « maladie de Willis-Ekbom » le 15 septembre 2011 sur décision de la communauté scientifique internationale.

Selon l’Association France Ekbom, de nombreuses personnes affectées du syndrome des jambes sans repos subissent leur maladie sans savoir de quoi il s’agit, sans mettre un nom sur leur souffrance, et donc sans bénéficier d’un traitement. Pourtant, cette maladie neurologique se soigne et on peut retrouver « une qualité de vie quasi normale ».

Cette maladie touche 8,5 % de la population française dont 3 % de façon sévère à très sévère.

Pourquoi lui avoir donné ce nom? 

Sa première observation, par Thomas Willis, remonte à 1672. Puis la maladie est tombée dans l'oubli jusqu'en 1945 où Karl Axel Ekbom en fit une étude rigoureuse.  

Considérant que les dernières études cliniques modernes avaient laissé apparaître de façon certaines que les bras, voire d'autres parties du corps, pouvaient aussi être atteints, le nom de syndrome des jambes sans repos ne correspondait plus à une description rigoureuse de la maladie.

De plus, le nom de Syndrome des Jambes Sans Repos incitait plus souvent à "sourire" qu' la compréhension des malades.

Quels sont les symptomes?

Cette maladie se caractérise par des fourmillements, des picotements ou des démangeaisons, voire des douleurs insupportables (décharges électriques, sensations de torsion ou d'écrasement des membres). Ces symptômes ne se manifestent qu’au repos et tendent à s'aggraver le soir et la nuit. « Dans les formes les plus sévères, ils apparaissent également tout au long de la journée, dès que le patient tente de se reposer ».

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble neurologique qui a aussi une composante héréditaire. C’est ainsi que l’on retrouve souvent cette maladie sur plusieurs générations d'une même famille. Certains facteurs déclenchants ou aggravants ont été identifiés : carence en fer, en vitamines B12, B9, diabète, insuffisance rénale…

Sources

– https://www.e-sante.fr/syndrome-jambes-sans-repos-journee-pour-s-informer/breve/1035

– http://www.france-ekbom.fr/

Journée de la bisexualité

C'est une journée "militante", d'origine américaine ("Celebrate Bisexuality Day"») créée par la communauté bisexuelle et ses partisans. Sa première édition remonte à 1999 pour les Etats-Unis et il semble qu'elle ait attendu 2009 pour traverser l'Atlantique.

Pour la première fois, un collectif inter-associatif a mené une enquête sur la biphobie en France. Dévoilée à l’occasion de la journée mondiale de la bisexualité, dimanche 23 septembre 2018, TÊTU a pu la consulter en exclusivité. Les chiffres sont édifiants et la biphobie plus que jamais présente dans la société.
Au total, 3.625 personnes ont répondu au formulaire de l’enquête, lancée le 23 septembre 2017 et clôturée le 17 mai 2018. Un travail mené de front par SOS Homophobie, Act-Up et les Actupiennes, Le Mag Jeunes LGBT, FièrEs et Bi’Cause.

Les agressions subies par les personnes bisexuelles sont monnaie courante, qu’elles soient verbales ou physiques. Au total, plus de huit personnes bisexuelles sur dix (86%) ont subi au moins une agression, qu’elle soit verbale, physique ou sexuelle, au cours de leur vie. Parmi elles 69% l’ont été verbalement en raison de leur orientation sexuelle. Ces agressions prennent parfois des formes assez insidieuses, notamment sur les sites et applications de rencontre : 34% des personnes interrogées déclarent y avoir reçu des remarques par rapport à leur bisexualité. Parmi elles, 40% on reçu des commentaires biphobes.

Pire encore, sur les 3.625 personnes ayant témoigné, plus d’un tiers des personnes affirment avoir été victimes d’agressions sexuelles, soit 1.336. Pour 97 d’entre elles, ces agressions étaient en réaction à leur orientation sexuelle. Selon Alexandre Antolin, militant chez SOS Homophobie et co-rédacteur du rapport, de tels chiffres sont à manipuler avec précaution :  « L’agression sexuelle va de la main aux fesses jusqu’à l’acte sexuel forcé. Les chiffres montrent une réalité du quotidien sur les agressions sexuelles, subies également par les personnes bisexuelles, mais peu ont vécu ça en raison de leur orientation sexuelle ».

Pour lire l'article complethttp://tetu.com/2018/09/21/de-chris-a-years-years-les-cinq-clips-a-decouvrir-absolument-cette-semaine/


 

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *