Interview

Interview de Patricia Philippe Company; auteure.

Interview de Patricia Philippe Company; auteure. Interview de Patricia Philippe Company; auteure.

Aujourd’hui je vous reparle de Patricia Philippe Company. Si vous vous souvenez j’ai fait une chronique du premier tome de « la Confrérie de la Piptarquie », série de livres pour enfants qu’elle écrit, accessible aux dyslexiques, que vous pouvez retrouver ici 

 

Patricia a très gentiment accepté de répondre à mes questions mais comme elle avait déjà écrit une jolie présentation d’elle sur sa page, je l’ai reprise et nous sommes partis de là pour papoter!!

Voici la présentation de Patricia Company : «  Je suis née dans le Gers en juillet 1968. J’y vis toujours, le calme de la campagne est idéal pour écrire.
Je suis ce qu’on appelle une lectrice compulsive. Du jour où j’ai pu tenir un livre entre les mains, l’amour de la lecture ne m’a jamais quitté. Je tiens cela de mon père que Jai toujours vu un livre dans les mains.
C’est d’ailleurs pour lui rendre un dernier hommage que j’ai rajouté mon nom de jeune fille à mon nom d’auteur.
Bêta-lectrice pendant plusieurs années, j’ai rejoint ensuite un comité de lecture. À l’époque je n’écrivais pas encore.
C’est lors d’un festival médiéval avec un salon littéraire que j’ai rencontré plusieurs auteurs qui m’ont dit que je pouvais être capable d’écrire.
C’est en répondant à un appel à texte en 2016 que je me suis lancée. Il y avait un appel pour les adultes et un pour les enfants. Ma première surprise a été d’être retenue pour ma nouvelle adulte. Ma nouvelle enfant n’étant pas adaptée à la bonne tranche d’âge, je l’ai envoyée à une maison d’édition qui l’a acceptée.
Depuis, j’écris pour les enfants, les histoires se bousculent dans ma tête et je les pose sur papier maintenant tous les jours.
Mon univers est plus dirigé vers la sorcellerie, l’urban fantasy. Mes livres pour jeunesse ont pour thème l’histoire d’une confrérie de dix petits sorciers qui partent à la rencontre de personnages de légendes.
Attirée par tout ce qui est en rapport avec l’histoire et la mythologie, j’essaie toujours de faire un rappel dans mes histoires.
Mon plaisir, maintenant est de découvrir les étoiles dans les yeux d’un enfant quand il prend un livre, et ma première fan est ma petite fille de 7 ans qui est tombé amoureuse du héros de mes histoires pour enfants.
J’attaque le tome 5 des aventures de mes petits sorciers et j’espère pouvoir les faire vivre longtemps. »

https://www.facebook.com/amiedessorcieres/

Maintenant qu’elle s’est présentée à vous je vais pouvoir la passer sous le feu de mes questions!! 

– Donc ton nom Patricia Philippe Company? c’est ton prénom, ton nom de jeune fille pour ton père et Company?
– Company est mon nom marital
– D’accord c’est de quelle origine?
– Company est d’origine espagnole, moi je suis d’origine gersoise et bretonne
– Oui j’ai vu que tu vivais dans le Gers en effet!
– Oui et j’y suis très attachée
– Quand je lis ta bio , tu parles de bêta-lectrice, peux-tu expliquer aux abonnés de quoi il s’agit?
– C’est un rôle un peu spécial. Quand un écrivain finit un livre, il demande à un bêta-lecteur de le lire avant de l’envoyer en maison d’édition, cela permet de repérer les répétitions, les incohérences, les tournures de phrases.
Le bêta peut aussi valider les chapitres au fur et à mesure de l’écriture.
– D’accord. Plutôt sympa comme boulot,?
– Oui c’est sympa, cela permet de participer à l’écriture, on se sent fier quand le livre paraît, on a l’impression d’avoir apporté une petite pierre à l’édifice.
Oui c’est sûr. Et donc quand tu t’es lancée, tu as été retenue sur une nouvelle pour adultes et pourtant aujourd’hui tu écris pour les enfants?
– Ma nouvelle enfant n’avait pas été retenue, je l’ai donc présenté à une maison d’éditions qui m’a répondu très rapidement. Ecrire pour les enfants n’était pas une évidence pour moi, mais on m’a dit que j’avais en moi cette naîveté qui plaisait aux enfants, alors je continue et maintenant mes petits sorciers font partie de ma vie, mais je continue pour les adultes, c’est beaucoup plus difficile
– Par exemple antho-noire?
– Oui, je réponds toujours aux appels à textes pour les antho-noire. J’aime écrire des nouvelles, mais je suis aussi sur un roman pour adultes.
– Qu’est-ce que les antho-noire? Et peux tu me parler de ta nouvelle pour adultes?
– Les antho-noires sont des recueils de nouvelles. Lorsque l’appel à texte est lancé, un thème est imposé avec la plupart du temps un mot imposé qu’il faut intégrer intelligemment dans le texte. Ma nouvelle adulte maintenant.
?
C’est l’histoire de cinq soeurs, des sorcières qui vont tout faire pour faire renaître le Dieu Cornu, alors rien à voir avec le diable, attention, le Dieu Cornu fait parti du folklore celte.Pour cela, elles doivent acquérir l’immortalité.
– Oui tu es passionnée de légendes et de mythologie.
– J’adore ça, j’y baigne depuis toute petite.
– C’est aussi ce qui m’a amené à toi, j ai les mêmes centres d’intérêt. Mais tu n’as pas le même éditeur pour tes parution pour adultes?
– Non, les anthos-noires sont publiés par une association : Les lithaniennes, qui a un festival le premier week-end de juillet.
– Voilà pourquoi je ne trouvais pas pour moi lollll
– Ah oui, là, il faut me le demander le livre ?
– Mddrrr
– Il est beau et en plus, des nouvelles supers ( instant pub ? )
– Alors revenons aux petits sorciers
– Oui?
– Actuellement 4 tomes. Le 5eme bientôt édité?
– C’est ça, le 5ème sera édité au mois de juin.
– Et tu as attaqué l’écriture du 6ème? Où vas-tu arrêter? Mdrrr
– Ca c’est la question !! ? J’ai effectivement commencé le 6.
Je les aime mes petits sorciers, ils évoluent à chaque livre.
– Oui moi aussi et ma louloute pareil….
…. Mais avec des images lol  (voir chronique pour la remarque des images qui est devenue un peu une tâquinerie!!)
– J’aime voir ce genre de commentaires ? Alors pour les images, il y a une explication
– Je suis toute ouïe … des yeux
– L’illustratrice de mes petits sorciers est une amie belge, nous avons une collaboration un peu spéciale, elle a un monde bien à elle, elle a sorti un livre en rapport avec son monde, je l’ai aidé à mettre des mots sur ces dessins, elle me fait « cadeau » des dessins, il faut savoir que ce sont des aquarelles qui peuvent être faite sur du A3 donc beaucoup de boulot!
– Oui chaque illustration est superbe. On peut peut-être la citer?
– Bien sûr, il s’agit de Catherine Ruelle. Lui demander d’illustrer un livre complet serait lui demander trop de travail, elle a beaucoup de boulot de son côté.
Il y aura le dessin de repris dans le livre et quelques dessins en noir pour mettre en scène certaines situations en attendant de pouvoir faire mieux. Tout va évoluer.
– En même temps ça ne dérange pas dans la lecture c est juste le fait de voir une si belle illustration puis que du texte je pense que ma fille a été étonnée!!
– C’est pour ça que le dessin de couverture sera mis dans le texte.
– Mais je veux revenir sur un point essentiel à mon sens c’est le sujet de la dyslexie. Ma louloute est malentendante et en effet n’a pas eu de mal à le lire (sachant qu’elle rencontre de par son handicap des difficultés à peu près semblables à celles des dyslexiques). Moins de sons difficiles ou de confusion c’est ça?
– C’est tout à fait ça, les lettres qui pourraient être inversées ont une police spéciale de façon à ce que le cerveau fasse bien la différence
– Ça je n avais pas fait attention.
– C’est imperceptible pour un lecteur dit « normal » et un dyslexique
– ah ah . Oui bien joué c’est génial !!!
– Il faut regarder par exemple un « p », il y a des endroits où c’est écrit plus gras. Justement pour ne pas inverser.
– Et pourquoi ce public?
– Les enfants doivent retrouver le plaisir de lire, beaucoup de parents sont étonnés de voir l’adaptation en police dys, mais cela se fait de plus en plus. Je dirais qu’il faut leur redonner le plaisir d’avoir un livre dans les mains
– Je trouve ça fabuleux car la lecture est à mon sens un bien précieux à transmettre aux enfants
– J’y suis plongée depuis mon plus jeune âge et le fait d’écrire donne à ma fille le plaisir d’avoir un livre dans les mains, surtout ceux de sa maman ?
– Elle doit être fière!
– Pour ça oui, dès qu’un livre sort, elle le montre à tout le monde, et puis, il faut les faire rêver à ces enfants, le monde est bien assez moche.
Le premier tome a été lu devant la classe alors toute fière oui.
– Je vais te laisser le mot de la fin, que veux-tu ajouter pour ceux qui nous lisent?
– De ne pas avoir peur de se plonger dans des histoires pour enfants qui parlent de sorciers, les miens sont gentils, et puis faites aimer la lecture à vos enfants, faites les voyager dans leur imaginaire pour les sortir des clichés qu’ils voient à la télé ou sur les écrans. Je suis disponible pour répondre à tous les curieux qui veulent franchir les portes de mon imaginaire
– C est vrai!! Merci à toi
– C’est moi qui te remercie.
 
 
 
Interview de Patricia Philippe Company; auteure. Interview de Patricia Philippe Company; auteure.
Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

8 commentaires

  • Frejabise

    Bonjour cette interview est passionante et ces histoires de petits sorciers bien gentils plairaient beaucuoup jen suis sure a mes petits qui aiment les livres et quon leur racinte de belles histoires!!
    Merci cest une belle rencontre

  • Frejabise

    Bonjour cette interview est passionante et ces histoires de petits sorciers bien gentils plairaient beaucuoup jen suis sure a mes petits qui aiment les livres et quon leur racinte de belles histoires!!
    Merci cest une belle rencontre

  • priscilla padé

    j’aime beaucoup que l’on pense à la dyslexie une cause qui me touche et j’apprécie ce que fait l’auteure pour les enfants,ses livres sont jolis et je voudrais bien les lire,merci beaucoup pour cette opportunité et ce gentil concours

  • priscilla padé

    j’aime beaucoup que l’on pense à la dyslexie une cause qui me touche et j’apprécie ce que fait l’auteure pour les enfants,ses livres sont jolis et je voudrais bien les lire,merci beaucoup pour cette opportunité et ce gentil concours

  • Corroyer

    J’ai beaucoup apprécié cette intervieuw et pourquoi pas rentrer ds l’univers de ces petits sorciers. En lisant cette interview m, j’ai appris ce que c’était un antho noire et un bêta lecteur.

  • Corroyer

    J’ai beaucoup apprécié cette intervieuw et pourquoi pas rentrer ds l’univers de ces petits sorciers. En lisant cette interview m, j’ai appris ce que c’était un antho noire et un bêta lecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *