Archipel Editions

Chronique de l’enfant de l’enfer de Cathy Glass

Chronique de l'enfant de l'enfer de Cathy Glass

Résumé : 

Cathy Glass, mère d’accueil dévouée et expérimentée, se voit confier Aimee, petite fille de huit ans qui n’a connu que l’enfer du quotidien de sa mère toxicomane. Sale, infestée de poux, agressive, illettrée, Aimee découvre auprès de Cathy des plaisirs simples : une chambre à soi, de vrais repas, des bains et des vêtements propres, la présence d’adultes affectueux. Mais pour la petite fille, apprécier cette nouvelle vie, c’est aussi trahir l’amour qu’elle porte à sa mère.

Sur le chemin ardu de l’apaisement, Aimee trouve en Cathy une oreille attentive et lui dévoile les plus sombres moments de sa jeune existence. Une libération nécessaire pour laisser le passé derrière elle et aborder l’avenir avec l’innocence de ses huit ans.

 

L’auteur

Cathy Glass, divorcée, trois enfants, est mère d’accueil depuis vingt-cinq ans. Elle a écrit une douzaine de témoignages sur les enfants placés chez elle – tous des best-sellers en Angleterre et en France. « Violentée », « Ne dit rien, Maman dit que c’est ma faute » et « la petite princesse de papa » sont parus chez Archipoche. 

Mon avis : 

L’enfant de l’enfer est un livre très difficile, douloureux! On est face à une petite fille pleinement consciente des difficultés de sa mère mais également très attachée à elle malgré ce qu’elle a vécu. On est face à de la maltraitance autant morale que physique, des sévices sexuelles et tout ce qui peut être tu par cette enfant et qu’on comprend au fur et à mesure de la lecture.

On découvre une mère pleine de haine envers les services sociaux, très au fait des rouages de la protection de l’enfance. Cette mère s’oppose à tout et à tous! Et en même temps, on finira par en comprendre les raisons même si cela n’excuse en rien le calvaire vécu par Aimé. 

Et d’un autre côté, on a Cathy Glass, mère d’accueil depuis de très nombreuses années qui essaye de faire son métier. Il faut baucoup de patience, de courage pour faire ce métier. Cathy Glass a accueilli énormément d’enfants et connait parfaitement son travail. J’ai lu plusieurs de ses livres jusque là mais c’est bien dans celui-ci que l’on constate les limites de la protection de l’enfance. On y voit tous les couacs, les oublis. Une enfant qui d’après tout le monde aurait dû être placée depuis sa naissance mais qui, par d’impensables raisons, a réussi à passer au travers des mailles de la protection de l’enfance, la laissant à son triste sort. 

Est-ce mon expérience d’éducatrice qui m’a fait réagir ainsi? En tout cas, ce livre m’a fait passer par une palette d’émotions. La colère envers le système. Je connais ces difficultés mais là c’est tellement exagéré qu’on se dit presque que c’est une farce. La tristesse, cette enfant a tout vu, tout vécu et il faut l’aider à reprendre une vie normale. La compassion pour la mère d’accueil face à ses difficultés malgré son expérience. Cette compassion je le ressens aussi en demi-teinte pour cette mère qui du fond de son enfer de la drogue a encore la rage de se mettre en travers du chemin de tous, montrant une forme d’amour. Cathy Glass relate ici avec tout le recul de la professionnelle les douleurs, les difficultés de l’accueil mais aussi tout ce qu’on ne pourrait imaginer venant de la part de soi disant professionnels de la protection de l’enfance. 

C’est pour moi l’un des livres les plus intéressants de Cathy Glass concernant l’accueil difficile d’un enfant et en même temps le plus « improbable ». Autant j’ai pu m’attacher réellement à d’autres enfants qu’elle a accueilli autant ici la colère contre le système et l’incompréhension m’ont empêché de comprendre cet accueil si tardif!! S’il ne s’agissait pas d’une histoire vraie, ca en serait presque risible tant c’est ridicule! 

 

Partage 🙂
error

Aurore Et Ses Bulles, C'est L'association De Mes Deux Pages Aurore Et Ses Bulles De Couleurs Où Je Parle De Créations, De Créatrices, D'artisanat, De Made In France, J'y Crois Et J'adore Ça !! Je Teste Aussi Des Produits Et Vous Donne Mes Avis, Vous Y Trouvez Aussi Des Jeux Et Des Concours. Puis Ma Seconde Page Aurore Et Ses Bulles De Mots Où Je Fais Des Chroniques De Livres, Quelques Concours, Elle Existe Depuis Peu Et Est En Voie D'amélioration, Du Moins Je L'espère :) J'ai 42 Ans Je Vis Dans Le Sud Avec Papa Zours, Mon Mari Depuis 12 Ans, Ma Louloute De 10 Ans. Educatrice De Métier, J'ai Cessé Mon Activité Suite À Une Fibromyalgie Quelque Peu Envahissante ... Bonne Promenade Sur Ma Page :)

8 commentaires

  • Catherine Herzog

    bonjour, merci pour cet article sur ce livre à lire.en effet c est un sujet grave, qui doit émouvoir et peut etre faire bouger les choses.Vous m avez donné envie de le lire.

  • Frejabise

    Bonjour
    Votre article donne vraiment envie de lire ce livre
    Un sujet grave qui ne peut que nous interpeler puisquil touche les enfants
    Beaucoup trop d’enfants vivent encore un calvaire de nos jours et cest tellement triste !!!

  • Coriandre

    Bonjour,
    J’aime beaucoup les livres « réalistes » et c’est vrai que mes lecture ne sont pas des plus gais! Votre article me donne vraiment envie de découvrir le parcours de cette jeune fille.

  • Rose Pierre

    Bonjour! L’enfance violentée, abusée, maltraitée est un sujet que je connais bien pour l’avoir traité de façon professionnelle. On ne s’habitue jamais au malheur d’un enfant. Toute ma carrière, j’ai tenté de panser des plaies, de tendre la main à ces âmes en détresse pour les délier de leur parole et enfin pouvoir s’ouvrir. Merci pour ce concours!

  • Corroyer

    J’aime ce genre de livre même si je pleure même si j’ai l’impression de lire des choses de ma vie. Heureusement que pour cette petite fille cela a été vu et cru. Ce n’est pas mon cas le pire c’est quand votre propre famille ne vous croit pas car il n’a pas l’apparence pour le faire.

  • BEAUGRAND Véro

    Bonjour, tout d’abord, merci pour cette présentation de ce livre « l’enfant de l’enfer » de Cathy Glass qui donne une forte envie de le lire. Pauvre petite Aimée qui a vécu un calvaire, je pense que beaucoup trop d’enfants vivent encore ça de nos jours, c’est bien triste…

  • JackHi Oh

    tellement d’enfants ont à souffrir de la défaillance des adultes!! Tellement d’efforts pour reconstruire un vie sur des ruines….Ce livre a l’air très interessant

  • Sarah Jeanne

    Bonjour
    Les enfants sont tellement innocents et pleins d’amour qu’il leur est difficile de ne pas aimer leurs bourreaux. J’aimerais beaucoup lite ce roman.
    Merci pour cette chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *