journée mondiales et internationales

1er avril, Journée internationale de la blague

1er avril, Journée internationale de la blague1er avril, Journée internationale de la blague

Et oui tout le monde sait que le 1ER avril on parle de poisson d'avril! Qui n'a pas collé dans le dos de ses parents, amis, profs un poisson tout en pouffant de rire, et essayant de faire l'innocent??? 

Mais d'où ca vient?

L'origine de cette journée est française, on devrait en effet au roi Charles IX l'origine de cette curieuse initiative. Sachez quand même qu'il existe plusieurs versions mais que celle-ci semble la plus probable et la plus répandue à ce jour. 

Auparavant, le début de l’année variait selon les diocèses. Elle commençait pour la plupart le 1er avril, en accord avec Pâques, la résurrection de Jésus-Christ selon la Bible. Cette mesure, visant à harmoniser le calendrier dans tout le royaume de France, prit effet très exactement le 1er janvier 1567.

Mais revenons en arrière. Quand le 1er avril était encore le premier jour sur le calendrier. Pour célébrer la nouvelle année, on avait coutume de s’offrir des cadeaux. En signe de protestation contre ce changement de calendrier, une partie de la population a continué à s’offrir des présents le 1er avril. Comme il ne s’agissait plus du « vrai » premier jour de l’année, les cadeaux étaient transformés en farces.

Voilà comment le 1er avril est devenu le jour de la blague! Mais pourquoi un poisson? 

En fait, les cadeaux, à cet époque, était essentiellement alimentaires. Le poisson était une des denrées les plus abordables. Puis peu à peu, quand la tradition s'est bien installée, on a commencé à les offrir en papier parce que le 1er avril coorespond aussi à la date de fermeture de la pêche (à cause de la reproduction) et du coup on offrait des poissons en papier aux pêcheurs pour se moquer d'eux!  

Concernant les Français, le poisson a donc traversé à dos d’enfants les siècles pour se retrouver aujourd’hui star du 1er Avril.

Alors qu’en France la tradition tourne autour du poisson, ailleurs il en est tout autrement.

La coutume veut que les petits Français tentent d’accrocher un poisson en papier qu’ils auront préalablement fabriqué, sur le dos de leurs camarades sans que ces derniers s’en aperçoivent et de crier « poisson d’avril ! » lorsque les camarades en question découvrent la blague.

Et dans le reste du monde ?

Dans les pays anglophones tels que le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, le 1er Avril se nomme « the April Fool’s Day » autrement dit « le jour de la duperie ». L’un des tours les plus connus est de regarder les chaussures d’un ami et de lui dire « Ton lacet est défait ! ». La norme veut donc que l’on se fasse des canulars, mais ces derniers doivent impérativement cesser après midi : Pour nos amis Anglo-saxons, la plaisanterie a assez duré !

Nous devons cependant noter une exception pour le Royaume-Uni puisqu’en Ecosse, le premier Avril s’étend sur deux journées complètes où le but est de partir à la chasse de l’imbécile, si l’on prend au mot le titre de cette fête : le « Hunt the gowk day » .

Pour nos voisins Allemands, cette journée s’appelle le « Aprilscherz » mais le symbole du poisson n’est pas utilisé, tout comme les Finlandais et les Norvégiens. En Allemagne, on lance un « April, April ! » après avoir affolé la personne avec sa blague. Une expression existe même pour cet acte : « jemanden in den April schicken », autrement dit « expédier quelqu’un dans le mois d’avril » et une autre pour qualifier les personnes qui ont cru à la blague : on les nomme les « Aprilesel », c’est-à-dire « âne d’avril », entre autres.

Alors que pour les Japonais, le premier Avril se traduit de nombreuses façons, dont la plus parlante est la « bangusetsu », très joliment traduite par « la saison des 10 000 absurdités ». Bien que pour les Nippons, le 1er avril marque surtout le début des cerisiers en fleurs.

Cette fête prend une tournure tout autre en Russie, en Suisse ou en Suède, puisque ce ne sont pas les farces que l’on fête mais tout simplement les fous.

Tandis que dans la plupart des pays lusophones comme le Portugal ou le Brésil, ce jour se nomme le « dia das mentiras » à savoir « la journée des mensonges ».

Cependant, pour les pays qui n’ont pas la même tradition, il existe une fête similaire, que l’on peut associer à la catégorie de la fête du 1er Avril.

Les Espagnols ainsi que les Latino-Américains célèbrent ainsi le « Dia de los Santos inocentes » à savoir le jour des Saint innocents. Il est fêté le 28 Décembre et représente le massacre des enfants de moins de deux ans de Béthléem ordonné par le roi Hérode selon la Bible.

Nous comprenons ainsi pourquoi ce sont de petits bonshommes en papier que l’on accroche au dos des personnes que l’on souhaite berner.

Une exception : au Mexique, la plaisanterie communément admise est de subtiliser un objet d’un ami contre des friandises accompagné d’une note indiquant qu’il s’est fait avoir.

La très célèbre fête du « Holi » ou la « fête des couleurs » en Inde peut être assimilé à notre premier Avril. Bien que cette fête ait une toute autre signification, elle n’en reste pas moins une célébration permettant aux castes inférieures de se moquer des plus élevées. Lors du deuxième et dernier jour, les personnes sortent dans la rue vêtues de blanc. Il permet aux participants de jeter sur ces derniers des pigments de couleurs en leur lançant un « Bura na mano, Holî hai », un gentil « ne soyez pas fâchés, c’est la Holi ».

 

ET VOILA VOUS EN SAVEZ AUTANT QUE MOI MAINTENANT SUR LE POISSON D'AVRIL!! VOUS AVEZ DES ANECDOTES, ALLEZ Y !!!!  

1er avril, Journée internationale de la blague1er avril, Journée internationale de la blague
1er avril, Journée internationale de la blague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :